Scalping, day trading ou swing trading : affinez votre stratégie de trading !

Rédigé le 17 février 2010 par | Apprendre la Bourse Imprimer

Je décide ce matin de faire un point sur le Forex plus pédagogique qu’à l’ordinaire. Je vais en effet évoquer les trois principaux styles de trading que l’on rencontre quand on veut se lancer dans l’investissement actif. Aujourd’hui laissez-moi donc vous présenter le scalping, le day trading et le swing trading. Ainsi ces trois stratégies n’auront quasiment plus de secrets pour vous.

Le scalping : le maître des petites variations Non, je ne vais pas vous arracher le haut du crâne. Ce mode de procédé, même si cela démange sans doute la plupart des intervenants, ne se pratique pas dans le secteur financier. Le scalping auquel je fais référence est l’une des stratégies les plus utilisées sur le Forex.

Son principe est simple : fort levier et gain très rapide de quelques pips ou ticks. Cette méthode plaît en général beaucoup aux débutants car elle permet, outre des gains rapides, l’utilisation d’un fort levier et procure un puissant mélange d’émotions et d’adrénaline. Sauf que, au final, beaucoup y laissent leurs plumes…

Les scalpers traitent le marché sur des unités de temps très réduites — de quelques secondes à quelques minutes. Le principal intérêt du scalping est de limiter au maximum l’exposition car les trades sont très courts. Cependant, ce genre de stratégie ne devrait être utilisé que par des traders déjà expérimentés — alors que bien souvent ce sont les débutants qui choisissent cette approche. Paradoxal, non ? En effet, pour être un bon scalper il faut être prêt à couper rapidement ses pertes, ce qui peut s’avérer un réel obstacle pour les traders les plus sensibles au risque, et donc en général, les moins habitués.

Le scalping nécessite également de posséder un avantage assez important sur le marché avec une méthode d’entrée qui vous permet de tenir un taux de réussite assez élevé. Cette stratégie peut donc être très rentable à condition de ne pas l’aborder comme un simple jeu de casino. Il faut être capable de résister au stress intense que suscite l’utilisation d’un levier fort.

Je déconseille cette approche aux débutants à moins de bénéficier d’une bonne formation.

Le day trading C’est le style le plus connu car très médiatisé dans les années 2000 et durant la fameuse bulle Internet.

Mais être un day trader relève d’une discipline très rigoureuse qui nécessite de respecter quelques règles de base. La plus importante d’entre elles est que le day trader ne doit jamais avoir de position ouverte entre deux séances ou pendant la nuit pour le Forex.

En effet, le but est d’éviter lesgaps d’ouverture des marchés mais aussi de traiter chaque journée différemment de la précédente. Avoir un « oeil neuf » peut éviter de s’obstiner dans une mauvaise direction et ainsi limiter les pertes à répétition. Aussi, si les horaires d’une journée de day trader sont bien définis, le contenu lui, l’est beaucoup moins.

De quelques minutes à quelques heures, les positions pourront être diverses. Celles-ci seront déterminées par la stratégie d’entrée du trader qui favorise en générale l’analyse technique pour prendre position.

Le swing trading C’est le style que je préfère et que je pratique le plus possible. Un swing trader (qui n’a aucun rapport avec le potentiel du trader à se trémousser sur une piste de danse) est très souvent un trend follower (suiveur de tendance) qui va chercher à capter la tendance très court terme de quelques jours à une semaine.

Je vous recommande chaleureusement, si vous souhaitez commencer à trader le Forex, de vous orienter tout d’abord vers ce genre d’approche.

En effet, ce type de stratégie va vous permettre de ne pas être soumis au stress du court-termisme souvent fatal aux nouveaux traders Forex.

En pratiquant le swing trading vous allez prendre moins de positions, en cherchant à prendre de beaux mouvements et donc de grands gains. [Ndlr : C’est ainsi que dans Agora Forex, avec une gestion du risque des plus conservatrice, la performance de Jérôme s’élève à près de 15% de gain avec seulement 2% de risque par position. Cela veut dire qu’avec un capital de départ de 10 000 euros le 11 novembre, vous auriez aujourd’hui sur votre compte 11 500 euros. Et c’est principalement grâce au swing trading que Jérôme a réalisé cette performance. Si vous voulez vous laisser guider et appliquer une stratégie de trading sur Forex ultra simple, continuez votre lecture]

En revanche, la gestion de la taille de position et du risque sont, est ce cas, primordiale car le stop est souvent assez éloigné du point d’entrée et peut engendrer des pertes considérables si la position est démesurée.

Quel type de trader êtes-vous ? Si je ne devais vous donner qu’un conseil, ne cherchez pas à entrer dans une catégorie précise car les frontières sont parfois fines et poreuses entre ces différents styles.

Toutefois, la chose la plus importante est de ne pas oublier que les règles que l’on se fixe ne sont utiles que si on les respecte. Ainsi, un day trader ne devra jamais garder sa position ouverte le soir, un scalpeur ne devra pas être trop gourmand et un swing trader appliquera sa gestion du risque à la lettre.

Sur ce, je vous laisse découvrir vous-même quel type de trader vous êtes ! N’hésitez pas à confronter vos points de vue en laissant vos commentaires !

Mots clé : -

Jérôme Reviller
Jérôme Reviller

Passionné de finance et autodidacte, Jérôme Revillier dirige aujourd’hui une société de gestion spécialisée sur le marché des changes. Il collabore avec des investisseurs particuliers avertis, des institutionnels ou encore des hedge funds cherchant de la performance absolue.

Vous pouvez croiser Jérôme sur des salons comme Actionaria, le salon du Trading ou le salon de l’Analyse Technique – il parcourt aussi la France, la Suisse et la Belgique pour rencontrer les investisseurs et leur faire partager son approche bien particulière des marchés.

5 commentaires pour “Scalping, day trading ou swing trading : affinez votre stratégie de trading !”

  1. […] réservés aux investisseurs aguerris et actifs sur les marchés, qui veulent faire des trades en swing trading, sur quelques jours ou quelques semaines. Au regard de la volatilité actuelle, je vous recommande […]

  2. […] le cadre de trades en swing trading — sur quelques jours à quelques semaines –, ce sont des produits tout à fait adaptés s'ils […]

  3. […] La volatilité baisse de plus en plus sur les marchés ces dernières semaines. Le VIX s'est d'ailleurs rapproché de ses plus bas de l'année dernière. Les variations sur les indices, et notamment sur le CAC 40, ne permettent donc pas — ou rendent très difficile — le trading pour celui qui fait ce que l'on appelle du swing trading. […]

  4. […] à la hausse comme à la baisse. Une situation qui reste, malgré tout, idéale pour faire du swing trading – comme nous le faisons dans le cadre de mon service Levier7 avec des trades sur quelques […]

  5. Tory Burch Robinson Zip Continental Wallet Coffee

    The Meaning of Prep

Laissez un commentaire