Inscrivez-vous gratuitement à La Bourse au quotidien


Sans les déficits, il n’y a plus de croissance aux USA

Rédigé le 13 octobre 2016 par | Indices, sociétés et marchés, Toutes les analyses Imprimer

Retranchez les déficits US et il n’y a plus de croissance… mais la FED ne vous en parlera pas.

Les marchés n’aspiraient qu’au calme et à la sérénité mercredi soir et les membres de la Fed y avaient beaucoup contribué. Les Minutes de la réunion des 20 et 21 septembre confirment que les 17 participants étaient partagés sur la stratégie monétaire à mener, les faucons réitérant les mêmes arguments relatifs au plein emploi, aux pressions inflationnistes sous-jacentes (la hausse des prix se situerait entre +1,7% et +2% et serait en phase d’accélération)… alors que d’autres soulignaient « qu’il n’y a nulle endroit où l’inflation constitue une menace réelle ».

Nous serions plutôt du côté des colombes, parce que l’économie américaine présente de nombreux signes de faiblesse. Mais la Fed élude le coeur du problème. Comment s’expliquer, notamment, que l’investissement reste en panne alors que les déficits fédéraux explosent de +200 Mds$ (plus de 1 point de PIB) en quelques mois ?

En fait, retirez le montant de la dette supplémentaire accumulée depuis le 1er janvier… et il n’y a plus aucune croissance aux USA !

Mots clé : - - -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la lettre Pitbull

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter 

Laissez un commentaire