Sanofi s’empare de la biotech Ablynx

Rédigé le 29 janvier 2018 par | A la une, Actions, Biotechs et Medtechs, IPO, OPA, opérations financières Imprimer

Après Bioverativ la semaine dernière, Sanofi (FR0000120578)  poursuit ses opérations de croissance externe ciblées. Le labo vient de jeter son dévolu Ablynx (BE0003877942). Coût de l’opération : 3,9 Mds€ en numéraire (45 € par action).

Avec cette biotech belge se renforce dans les « nanocorps », des protéines thérapeutiques destinées à lutter contre des maladies inflammatoires comme le psoriasis ou encore la polyarthrite rhumatoïde. 

Le rachat d’Ablynx pèse sur le titre SAN

Si au moment où j’écris ces lignes Ablynx prend plus de 18,8%, le titre Sanofi ne participe pas du tout à la fête. Pire, il évolue en territoire négatif, -1,13% actuellement. La raison, est simple : pas de création de valeur à court terme. Pas avant 2019.

Malgré tout, sans donner de date précise, la direction affirme toutefois qu’il y aura création de valeur à long terme.  Sanofi met tout de même la main sur un portefeuille de plus de 45 candidats-médicaments… et le développement de certains, comme le Caplacizumab, sont très avancés.

Et Olivier Brandicourt, le directeur général de Sanofi, de commenter :

« Avec Ablynx, nous continuons à progresser dans la transformation stratégique de notre R&D, en élargissant notre portefeuille de produits en développement avancé et en enrichissant notre plateforme dédiée aux maladies hématologiques rares. »

Bioverativ : un rachat dans le collimateur de la SEC

A noter pour finir que la SEC a des suspicions de délit d’initié sur le rachat de Bioverativ. Le gendarme américain de la Bourse a donc porté plainte auprès de la cour du district fédéral de Manhattan… Affaire à suivre car la transaction suspecte porte sur une plus-value de près de 5 M$ via le marché des options.

[Pour des recommandations inédites pour donner du pep’s à votre PEA, c’est par ici!]

Eric Lewin
Eric Lewin
Rédacteur en Chef de La lettre PEA et Mes valeurs de Croissance

Journaliste pour BFM Business et dans d’autres médias, conseiller pour un fonds Small Caps chez CFD Asset Management, responsable de la salle de marché chez EuroLand Finance, consultant pour dirigeants d’entreprise…

Le parcours professionnel d’Eric Lewin est tout simplement remarquable – et représente un atout considérable pour vos investissements : un carnet d’adresses rempli, l’expérience de la réalité des publications de résultats, de la manière dont les « insiders » et les institutionnels fonctionnent…

Cette expérience multi-facettes lui permet de lire entre les lignes des marchés – et de révéler aux lecteurs de La lettre PEA des conseils de tout premier ordre pour se constituer un PEA alliant solidité… et économies d’impôts !

En savoir plus sur La Lettre PEA et Mes Valeurs de Croissance.

Mots clé : - - - - - -

Laissez un commentaire