CASINO : à acheter maintenant et sur repli !

Rédigé le 24 février 2010 par | Big caps Imprimer

Carrefour vient tout juste de dévoiler ses comptes annuels, et le moins que l’on puisse dire c’est que le marché lui a réservé un accueil sinon glacial, du moins peu chaleureux. En effet, le titre a clôturé en baisse de 2% vendredi dernier. Faut-il en déduire à ce stade que le secteur, Carrefour comme son concurrent direct Casino, sont voués à un mouvement de déviance ?

Du point de vue de l’analyse graphique tout indiquerait plutôt le contraire. La présence d’une figure de continuation en drapeau sur Casino devrait lui permettre de revenir tester ses plus hauts annuels. Petit focus pédagogique tout d’abord sur cette configuration graphique.

Qu’est-ce qu’une figure en drapeau ?

Le drapeau est une figure graphique constituée de deux droites parallèles formant un canal au sein duquel les cours oscillent. La distance entre les deux bandes est généralement assez étroite. Elément important à retenir : son orientation est toujours dans le sens inverse de la tendance. En tendance haussière, la pente du drapeau sera donc descendante et la tendance reprendra lorsque les cours dépasseront la borne haute du drapeau.

L’autre grande caractéristique d’un drapeau tient à sa nature : il s’agit d’une figure de continuation. Le mouvement de sortie de cette phase de consolidation se fera donc dans le sens de la tendance précédente. La question du timing — à savoir quand la sortie interviendra — est, elle, plus délicate à trancher…

Casino : un drapeau descendant, une hausse en perspective

Figure en drapeau sur les supermarchés Casino

Comme vous le constatez ci-dessus, un drapeau est, depuis début janvier, en formation sur la valeur (en pointillé sur le graphique). Dès lors, comme on l’a vu, il y a fort à parier que le titre finisse par sortir à la hausse de cette phase de consolidation.

La question clé est désormais de savoir quand. Pour tenter d’y répondre, penchons-nous sur les supports graphiques à surveiller.

Des niveaux sous haute surveillance

Le premier niveau à surveiller se situe à 56,90 euros. Il s’agit du retracement de Fibonacci de 38,2% de l’impulsion haussière réalisée entre juillet 2009 et janvier 2010.

A noter que ce point a permis au titre de temporiser depuis plusieurs séances.

Que nous disent les indicateurs techniques ? L’oscillateur RSI vient de sortir du même type de figure que l’action tandis que l’indicateur de tendance, le MACD, vient de croiser à la hausse sa ligne de signal. Fort de ces constatations, il n’est pas exclu que la hausse se produise immédiatement depuis les 56,90 euros.

Pour autant, le point clé à surveiller se situe, selon moi, légèrement plus bas ; sur les 54,60 euros. Ce niveau correspond en effet à plusieurs éléments déterminants. Il s’agit d’une part d’une ancienne résistance horizontale de moyen terme qui, depuis qu’elle a été dépassée, devrait désormais faire office de support. Il s’agit également du retracement suivant de 50% de Fibonacci. Autant dire donc qu’il y a de fortes chances que ce niveau limite le potentiel de repli.

[NDLR : C’est exactement en jouant ce genre de mouvement que Mathieu prépare son service sur les CFD. Je le suis de près dans les bureaux, et je peux vous dire que cela promet d’être un service à la pointe de la gestion du risk/reward et du profit. Tous les matins Mathieu guette les annonces, les consensus, publications… compare les mouvements des titres à ceux du secteur, détecte les figures, les niveaux clés… établit le potentiel, le risque… Bref, il fait son travail d’analyste. Et ensuite, il trouve le CFD qui va pouvoir booster tout ce potentiel avec un effet de levier. Ça a l’air simple à le voir.

Bon, pour l’instant, Mathieu peaufine son service. Je ne vous en dis pas plus, mais restez à l’écoute première semaine de mars !

NB].

Mots clé : -

Mathieu Lebrun
Mathieu Lebrun
Rédacteur en Chef d'Agora Trading

Mathieu Lebrun est analyste financier. Il commence sa carrière chez Fortis Banque pour intégrer la table de négociations sur devises au sein de la salle des marchés du groupe Natexis Banques Populaires. En 2004, il intègre un cabinet de conseil sur produits dérivés en tant qu’analyste technique et obtient son diplôme d’Analyste Technique délivré par la STA (Society of Technical Analysis).

Depuis près de 10 ans, il s’est forgé une solide expérience sur les marchés financiers. En juin 2013, il décide de créer un service de trading simple et efficace : Agora Trading. Pour ses abonnés, il combine à merveille sa lecture des différentes classes d’actifs et leur corrélation pour en tirer le meilleur. Vous pouvez ainsi vous positionner en toute simplicité, en exploitant des outils de trading ultra-efficaces, les certificats Turbos.

En savoir plus sur Agora Trading.

Laissez un commentaire