Royaume-Uni ou le petit jeu des sondages et le grand jeu du comment se loger

Rédigé le 15 juin 2016 par | Analyses indices, Cac 40, Indices, sociétés et marchés, Toutes les analyses Imprimer

C’est devenu un peu le gag récurrent de la semaine, la guerre d’intox entre sondeurs – et commanditaires de sondages – qui font triompher tour à tour le Brexit et le Brimain, pour la plus grande joie des traders londoniens qui passent alternativement vendeurs avec effet de levier maximum à « acheteurs comme des morts de faim ».

A la clé, des écarts de 2% et plus dans la séance alors que l’actualité macro-économique présente en réalité un électroencéphalogramme plat.

Le CAC40 rebondit au contact des 4200 et il  pourrait ne pas s’arrêter là : pas d’obstacle majeur avant 4 245 points. A moins qu’un membre du gouvernement britannique ne vienne lâcher une nouvelle énormité – totalement incantatoire et invérifiable – concernant le péril d’un Brexit.

Ce procédé consistant à provoquer une réaction de terreur s’avère complètement contreproductive dans l’opinion publique qui se préoccupe bien d’avantage de savoir comment se loger : une toute récente étude démontre qu’il faut désormais consacrer jusqu’à 57% de ses revenus au salarié de la middle class pour résider downtown (Londres et proche périphérie ouest).

Il est indéniable que le secteur hypertrophié de la finance porte une lourde responsabilité dans l’inflation immobilière qui vide la capitale britannique de ses habitants originels.

Et le Brexit, c’est aussi une forme de révolte contre les 1% qui plaident pour le Brimain.

Mots clé : - -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire