A la quête du Graal !

Rédigé le 2 avril 2010 par | Apprendre la Bourse Imprimer

Je décide aujourd’hui de reprendre l’écriture de ma série « Vos meilleurs ennemis », débuté le 17 mars dernier avec un premier article sur l’effet de levier.

Symbole de douleur

Comme promis donc, voici un nouvel essai sur ce qui pousse la majorité des traders particuliers vers la perte : la recherche du Graal.

La légende a fait de cette coupe un objet d’une puissance incomparable ; pour certains elle rendrait immortel. En réalité, le Graal, est avant tout un symbole associé à l’accomplissement de soi mais aussi au sang et à la douleur. Bien souvent, les traders qui cherchent l’invincibilité et une formule magique sur les marchés, croisent, non pas le sang, mais bien la douleur et les pertes.

Une quête perdue d’avance

Je ne sais pas si les historiens et autres archéologues retrouveront un jour le calice sacré, mais ce qui est sûr c’est que cette quête, perdue d’avance sur les marchés financiers est un biais purement psychologique que décrit assez bien Van K. Tharp dans son meilleur ouvrage Réussir en Trading.

« La majorité des investisseurs désirent vivement avoir raison sur toutes leurs opérations de Bourse ou de trading, c’est pour ça qu’ils trouvent toujours des techniques d’entrée superbes, qui leur donnent le sentiment d’exercer un certain contrôle sur le marché. »

En effet, l’être humain que vous êtes est confronté à des réactions innées, sur lesquelles je reviendrai dans un troisième volet de cette série. L’une d’elle conditionne votre approche même du marché.

La peur de perdre

La peur de perdre vous pousse à chercher des stratégies ou des méthodes miracles qui vous éviteront d’être confronté à votre pire ennemie : la peur de perdre.

Aussi, vous n’allez pas hésiter à chercher des méthodes infaillibles qui ne laissent aucune place au hasard.

Le problème est bien justement que la nature même des marchés est aléatoire. Ainsi, si notre métier de trader cherche à maîtriser le plus possible ces probabilités, la part d’incertitudes  — qui n’est que le fruit des milliers d’intervenants avec chacun leur approche différente –, est celle qui nous permet d’engendrer à la fois des gains mais de rencontrer aussi des pertes.

Le confort d’une martingale

Cette peur de perdre a permis à nombre de vendeurs peu scrupuleux d’attirer des novices avec des stratégies dites de « martingale », qui consistent à ne jamais couper ses pertes mais à moyenner à la baisse ses positions.

La stratégie de la martingale

Cette méthode répond aux attentes de beaucoup de débutants car il est très agréable de ne jamais perdre. Le seul problème est que, dans cette configuration, la fin est connue d’avance. Une semaine, un mois ou un an après, selon le levier, le compte explose plombé par un appel de marge insurmontable.

La gestion des pertes

Lors de mes formations, je montre aux participants que l’on peut tout à fait gagner de l’argent avec une méthode qui prend des entrées au hasard. Ainsi, c’est uniquement grâce à la gestion des pertes que l’on améliore la performance. La gestion des pertes ne signifie pas qu’il n’y en a pas. C’est juste qu’il vous faut optimiser au mieux vos ratios d’efficacité. Je l’explique chaque jour dans mon service.

Par exemple, il est très simple de calculer un taux de réussite ou bien le ratio reward/risk qui compare la moyenne des montants perdus par positions et la moyenne des gains. Ainsi grâce à quelques calculs d’évaluation vous verrez rapidement si votre stratégie est rentable et vos axes d’améliorations.

Pourtant le Graal existe

Le Graal existe pourtant. Mais il n’est pas comme on voudrait qu’il soit.

Le Graal est tout simplement la maîtrise de soi et de sa stratégie. La seule solution infaillible pour réussir sur les marchés est d’appliquer avec rigueur une stratégie et sa gestion du risque.

C’est en effet beaucoup moins attirant que de chercher un système magique mais, croyez-moi, c’est beaucoup plus rentable. Pour faire écho à un article récent de mon collègue, Mathieu Lebrun une bonne maîtrise du risque « suffit pour gagner de l’argent sur la durée… et faire fortune ! »

Mots clé : -

Jérôme Reviller
Jérôme Reviller

Passionné de finance et autodidacte, Jérôme Revillier dirige aujourd’hui une société de gestion spécialisée sur le marché des changes. Il collabore avec des investisseurs particuliers avertis, des institutionnels ou encore des hedge funds cherchant de la performance absolue.

Vous pouvez croiser Jérôme sur des salons comme Actionaria, le salon du Trading ou le salon de l’Analyse Technique – il parcourt aussi la France, la Suisse et la Belgique pour rencontrer les investisseurs et leur faire partager son approche bien particulière des marchés.

Un commentaire pour “A la quête du Graal !”

  1. […] du même auteur ◊ A la quête du Graal ! ◊ L’effet de levier : votre meilleur […]

Laissez un commentaire