Richemont : l’Empire du luxe perd de sa force !

Rédigé le 6 novembre 2015 par | Big caps, Toutes les analyses Imprimer

C’est une sorte de mini-séisme pour le marché suisse puisque Richemont (CH0210483332 CFR), le N°1 mondial du luxe (Cartier, Piaget, Van Cleef, Mont Blanc, etc.) dévisse de 9% à Zurich après publication d’un résultat opérationnel en hausse de 6% à 1,4 Mds€ alors que le chiffre d’affaire progresse de +15%… mais hors effet devises, la hausse du CA se retrouve ramenée à +3%, à des années lumières du score à 2 chiffres auquel le marché est habitué. Le second semestre s’annonce plutôt mal avec déjà un recul des ventes de 6% en octobre.

Le groupe subit une véritable dégringolade de son activité sur la zone Asie Pacifique (hors Japon), de 17% hors effet change.

C’est le Japon qui sauve la situation avec une envolée quasi-surréaliste de +44% : voilà qui traduit un phénomène déjà commenté par ailleurs… Les touristes chinois se ruent massivement au Japon pour des séjours de shopping car les prix pratiqués à Tokyo, Osaka, Kobe pratiquent de la détaxe et cela correspond à une économie de 40% par rapport aux grands centres commerciaux (de luxe) chinois qui se désertifient et menacent de fermer en cascade, de Pékin à Shanghai.

Mots clé : -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire