Revue trimestrielle des indices européens – Le DAX

Rédigé le 13 juillet 2016 par | Analyses indices, Autres indices, Indices, sociétés et marchés, Toutes les analyses Imprimer

Dans la continuité des analyses trimestrielles, je vous propose de nous intéresser aujourd’hui au DAX 30. Pour mémoire, les perspectives concernant les indices américains ont été publiées la semaine dernière, suivies de près par celles concernant l’Euro stoxx 50. Nous terminons ce tour d’horizon lundi avec le CAC qui fermera la marche.

En ce qui concerne le DAX, la situation technique est particulièrement claire. Elle n’a pas vraiment varié depuis la dernière analyse de long terme que nous partagions au trimestre dernier. Ci-dessous, le graphique sur lequel s’appuyer :

160713_DAX

De cette analyse du dernier trimestre, je reprends les principaux titres constituant les trois premiers points qui vont suivre :

1 – « Exit la tendance haussière »

C’est une évidence : « Depuis la cassure du support du canal haussier (vert), la tendance haussière prévalant depuis 2009 est terminée. »

Ce simple fait est déjà d’importance, car pour un investisseur de long terme, cet indice n’est plus porteur. Sa dynamique haussière est enrayée.

2 – Niveau pivot dans la zone des 10 000 points (rectangle rouge horizontal)

« [La zone de support des 10 000 points] devient donc notre pivot à moyen terme. Autrement dit, cette zone de 10 000 points sert de ligne de démarcation entre un DAX haussier ou baissier. »

Eh bien, cette observation est toujours valable et les prix sont d’ailleurs en train de la travailler.

3 – Nouveau canal de tendance… baissière !

C’est le rouge. Il est toujours actif. Même si l’amplitude des vagues successives de hausse et de baisse de court terme que nous observons sur les prix a diminué, il n’en reste pas moins d’actualité.

4 – Zone de congestion.

C’est un élément nouveau qui est apparu au cours du trimestre dernier. Iil explique le phénomène de diminution des vagues d’impulsion qui était l’un des constats précédents.

Mais surtout, il nous donne une indication sur la façon de se positionner pour jouer le prochain coup sur le DAX.

En deux mots :

Les vagues d’impulsion MACD sont en train de ricocher dans un triangle de compression délimité par sa résistance (segment rouge) et son support (segment vert).

Les points de prise de position se situent lorsque la vague MACD se retourne sur le support ou sur la résistance (flèches rouges et vertes sur MACD et prix pour pouvoir constater ce phénomène).

Bref, c’est, à mon humble avis, la SORTIE de ce triangle de compression qui relancera la dynamique et la volatilité sur le DAX 30.

Pour le moment, étant dans une zone de congestion et d’indécision, la stratégie sera de s’abstenir et d’attendre le signal technique de sortie de ce triangle avant d’éventuellement initier une nouvelle position.

5 – Les volumes

L’OBV mesure les flux de capitaux qui viennent animer le marché. En hausse ? Le flux est positif. Ce qui est une situation normale dans le cadre d’un maché haussier. Et inversement, à la baisse. Mais il est important que les volumes viennent confirmer les prix pour s’assurer que la tendance est saine.

Et c’est le cas. Depuis le retournement du DAX au printemps 2015, les flux de capitaux sont montrent une sortie progressive des investisseurs. Ils soldent progressivement leurs positions, voire même prennent des positions de vente à découvert.

Aléatoirement, tant que la résistance (flèche bleue baissière sur OBV) montre la direction du SUD et n’est pas cassée à la hausse, alors le biais restera évidemment lui aussi baissier.

Conclusion

Ne rien faire pour le moment… Cette conclusion peut paraître frustrante pour certains, mais ceux d’entre vous qui s’adonnent aux joies du trading savent que l’un des facteurs les plus importants est d’attendre patiemment LE signal sur LE niveau clé avant d’intervenir.

Là, nous avons ciblé le signal et les niveaux. Autrement dit, les filets sont tendus et il ne reste plus qu’à attendre que le poisson se manifeste.

Prêt pour la suite ?

Au niveau timing, le triangle nous donne déjà une indication sur le moment d’intervenir, quand celui-ci se fera sentir.

Au niveau fondamental, je pense qu’il faudra au moins attendre la fin de la saison des résultats d’entreprise pour le deuxième trimestre afin que le marché puisse affirmer une conviction claire (dans un sens ou dans l’autre).

Au niveau placement stratégique, je ferai extrêmement attention à tout pull back sur l’ancien support (devenu résistance) de l’ancien canal haussier. Un retournement dans cette zone validerait la tendance baissière et ce coup-là, la volatilité pourrait remonter extrêmement fortement. C’est en tout cas là que je l’attends…

Gilles

Mots clé :

Gilles Leclerc
Gilles Leclerc
Trader

Gilles a tout d’abord commencé dans la grande finance. Avec un MBA de la prestigieuse université américaine de Hartford, il a ensuite intégré la direction Financière IBM Europe et ensuite d’IBM Corporation (headquarters mondial). Puis, peu à peu, la passion boursière le gagnant, il s’est tourné vers les activités de trading.

Cela fait maintenant 20 ans que Gilles trade sur les marchés et il se consacre exclusivement à cette activité depuis une dizaine d’années.

Dès 2008, il fut l’un des premiers à pressentir les modifications profondes qu’allaient occasionner l’utilisation intensive des algorithmes sur les marchés financiers ; il a su s’adapter en mettant en place de nouvelles stratégies de trading répondant à ce nouvel environnement. Il créa donc son propre système de trading tout à fait spécifique et basé sur des concepts innovants.

De façon à prouver la validité de son approche, il reste l’un des rares traders/analystes à poster régulièrement ses prises de position en « Live » sur un site d’Analyse Technique de renommée ( Univers Bourse ) où il partage l’intégralité sa méthodologie.

Il intervient désormais dans La Bourse au Quotidien afin de partager son expérience et de proposer ses analyses et sa méthode au plus grand nombre.

Laissez un commentaire