Retournement des marchés : on y est !

Rédigé le 3 septembre 2009 par | Autres indices Imprimer

Enfin ?

Déjà ?

Qu’importe, on y est !

Oui, je sais…

Cela pourra paraître facile pour certains, présomptueux pour d’autres, mais qu’importe. Je cours le risque de me tromper. Ça ne sera ni la première, ni la dernière fois. Mais ne pas courir de risques est incompatible avec mon métier.

Et mieux vaut, de loin, savoir se mouiller avec des arguments plutôt que de rester vague sans débattre.

Aujourd’hui, et six mois jour pour jour après vous avoir fait un Billet sur les indices en général, je décide de revenir sur la configuration globale des marchés via les principaux indices mondiaux pour vous dire que l’heure de la correction a sonné.

J’entends souvent de tout et de n’importe quoi autour de moi : « il faut absolument repasser acheteur », « il faut rester bullish« , « il faut suivre la tendance », etc.

Certes, il y avait 50% à prendre sur le rebond du CAC40. Certes, certains en ont profité. D’autres pas.

Maintenant, voici pourquoi je pense que ceux qui en ont profité devraient resserrer leurs stops et sortir, sinon s’alléger. Quant aux autres, c’est désormais la baisse que je leur conseille de jouer !

Allez, il est temps maintenant de se plonger dans l’étude des graphiques et de ce qu’ils peuvent bien me dire pour les semaines à venir…

J’ai décidé de ne joindre « que » deux graphiques. L’un sur l’inévitable CAC40, et l’autre sur le S&P500 qui reste, somme toute, le plus représentatif des trois indices majeurs outre-Atlantique.

◊ Techniquement : le retournement a déjà commencé !Outre l’archi-évident essoufflement actuel, et la forte baisse de ces deux derniers jours, je constate le facteur commun édifiant suivant sur l’ensemble des indices majeurs mondiaux : du côté des indicateurs, sur une base journalière, le RSI a validé (ou est sur le point de le faire) une divergence baissière sur toutes les places principales. Cette divergence est validée sur le Dax, l’AEX, le Nasdaq, le S&P500 et le Nikkei ; elle est en cours sur le CAC, l’Eurostoxx 50, l’Ibex, le FTSE, le SMI et le Dow Jones.

Par ailleurs, ma moyenne mobile fétiche à 21 périodes est déjà (!) enfoncée sur le Dax, le Nasdaq, le S&P500 et le Nikkei.

Enfin, sur une base hebdomadaire, le RSI plaide également pour l’hypothèse de la correction majeure, en se retournant à la baisse dans sa zone de sur-achat.

Sur le CAC40 : visez un retour sur les 3 000 points !

Correction du CAC40

Je vous en parle naturellement le plus souvent, et comment ne pas à nouveau commencer par lui ?

L’essoufflement dont je vous parlais est manifeste sur ce graphique et la zone des 3 800-4 000 points devrait finalement ne pas être atteinte. Certes, le franc passage sous le dernier petit overlap à 3 555 points n’est pas encore, à l’heure où je vous écris, tout à fait effectif, mais ça ne devrait vraisemblablement plus n’être qu’une question de formalité. Enfin, du côté des indicateurs, on voit bien que le RSI journalier s’est heurté violemment à sa zone de sur-achat autour des 70%, plaidant lui aussi pour un scénario négatif.

Aussi, c’est un retour sur le seuil des 3 000 points que je privilégie désormais. Ce niveau correspond en effet, outre son aspect psychologique, à la conjonction des retracements de Fibonacci de 50% et 61,8% de tout le rebond, mais également à la zone de support qui avait contenu les pressions vendeuses à la mi-juillet dernier.

Cependant, il faudra enfoncer nettement le support clé intermédiaire des 3 400 points (qui correspond à l’overlap de début juin dernier et qui avait d’ailleurs joué son rôle mi-juillet) pour valider complètement mon scénario.

Et tant que le seuil des 3 800 points n’est pas dépassé, je maintiens ma vision baissière ! Et il faudra attendre un passage au-dessus des 4 000 points (résistance majeure) avant d’envisager un inversement de tendance de bien plus long terme.

S&P500 : tout se joue en ce moment

Correction du S&P500

Là aussi, et de façon plus claire encore, l’essoufflement dont je vous parlais est flagrant. On remarque bien, du côté des indicateurs d’abord, que le RSI journalier s’est fortement retourné. Il valide, en ce moment même, une divergence baissière très marquante. La moyenne mobile à 21 jours est, elle aussi, en train de céder. Et on notera de surcroît une forte oblique de résistance ascendante qui marque bien le ralentissement du rebond, puisqu’elle contient les pressions acheteuses depuis début mai et ce, à déjà plus de quatre reprises !

Aussi, c’est d’abord un retour sur le seuil des 875 points que je privilégie désormais. Ce niveau correspond à la conjonction du retracement de Fibonacci de 38,2% de tout le rebond, au point haut du 17 avril dernier et à la zone de support qui avait contenu les pressions vendeuses début juillet. Niveau fort !

Si ce niveau cède, alors il faudra attendre le test du support clé situé sur les 805 points (et correspondant au ratio fort de Fibonacci de 61,8% du rebond) avant d’envisager un retour possible de la tendance baissière de fond.

Ce scénario restera valide tant que le seuil des 1 065 points n’est pas dépassé. Au-dessus de ce niveau en revanche, il faudra attendre le test des 1 200 points (résistance majeure) avant d’envisager là aussi un inversement de tendance de bien plus long terme éventuel.

Mots clé : - - - -

marc-dagher
marc-dagher

Laissez un commentaire