Hindenburg fait son retour : qu’est-ce que cela signifie ?

Rédigé le 26 août 2013 par | Analyses indices, Apprendre la Bourse, Autres indices, Big caps, VIX Imprimer

Cher trader,

J’espère que vous avez passé de bonnes vacances et que vous êtes reposé, prêt à attaquer une nouvelle année.

Pour cette reprise, je vous propose de faire un point sur la situation des marchés américains. Comme on le constate sur le graphique de l’indice élargi américain, les prises de bénéfices se sont bien imposées à Wall Street depuis le début du mois. Logique, après 8 semaines de hausse. Notre dernier billet à ce sujet a donc parfaitement fonctionné.

AAII Investor Sentiment Survey

A présent, je dois vous dire que je suis très réservé pour la suite car j’ai plusieurs arguments qui m’incitent à la prudence.

_____________________Pour vous aider dans vos trades______________________

Débutant ou initié : suivez les trades de notre spécialiste !

Comment gérer les turbulences des marchés ?

Comment maîtriser une perte qui semble incontrôlable ?

Comment surmonter un krach ?

Ce sont des questions que vous vous posez sûrement… et c’est pour vous aider à y répondre que notre spécialiste des marchés a créé sa « Master Class Boursière ».

Découvrez avec ce spécialiste une méthode simple et efficace pour vous permettre de reprendre le contrôle de votre portefeuille… en 20 minutes par semaine !

______________________________________

Des motifs de prudence

Deux éléments principaux : une tendance corporate défaillante et, bien évidemment, la perspective d’un ralentissement du QE de la Fed.

Le premier point d’abord : les entreprises n’ont pas affiché de résultats engageants. Dans mon article de fin juillet, je vous parlais de plusieurs cycliques dont les comptes trimestriels ne m’avaient guère emballé. Depuis rien n’a changé, et le marché ne s’engage plus sur la micro-économie (comprenez, les perspectives des entreprises). Prenez deux exemples rien que la semaine dernière :

Venons-en maintenant à la partie « technique » du marché. Outre les éléments que je mettais en avant fin juillet sur la situation excessive des marchés américains (divergences baissières sur les indicateurs, indicateur AAI en excès, VIX bas), un nouvel élément est apparu durant la première quinzaine d’août. Le présage d’Hindenburg.

Hindenburg, c’est quoi ?

L’utilisation empirique de cet indicateur assez rare – qui fait directement référence au crash du Hindenburg, un dirigeable allemand, en 1937 –, vise à détecter les périodes durant lesquelles les probabilités d’un krach ou d’une chute sévère des valeurs boursières augmentent.

Comment se calcule cet indicateur ? Il est composé de différentes variables techniques. De manière synthétique, il y a plusieurs critères qui doivent être réunis. Voici les quatre principaux critères que l’indicateur requiert :

Pour étayer ces deux premiers points, un petit commentaire s’impose. En effet, contrairement à une tendance « saine », le fait que ces deux événements surviennent simultanément n’est pas un gage de sûreté. Dans un marché « sain », un minimum d’uniformité est requis.

Comme nous allons le voir, ces quatre éléments étaient réunis à New York durant la première semaine d’août. Précisément, les mardis 6 et 13 août. Regardez les données du Wall Street Journal, source efficace et fiable – accessibles gratuitement ici. Comme vous le voyez, les deux jours en question, plus de 100 valeurs ont fait de nouveaux plus-hauts annuels tandis que plus de 190 inscrivaient des plus-bas annuels. La règle est donc bien respectée.

De plus, comme vous pouvez le constater sur ce graphique du NYSE, le troisième postulat était bien valide (flèches vertes sur le graphique).

AAII Investor Sentiment Survey

Si quelques problèmes d’affichage ne me permettent pas de vous illustrer le dernier postulat, l’indicateur McClellan, rassurez-vous le signal était lui aussi bien présent, en territoire négatif.

Faut-il s’attendre au pire ?

Attention : loin de moi l’idée de vous dire que la « fin du monde » est proche. Les différents scénarios de marché qui découlent de la validation du signal d’Hindenburg restent historiquement « mitigés » (nous en avions par exemple eu un, invalidé, en 2012).

Toutefois, il faut savoir quels sont les risques, histoire au moins de vous y préparer. Car dans un passé assez récent, la validation de ce présage – apparu à trois reprises les 13, 21 et 22 juin 2007 — avait précédé l’éclatement de la crise des subprime. Et on connaît tous la suite… un krach de plus de 50% jusqu’en mars 2009. Sur ce point, il est d’autant plus intéressant de noter que les divers krachs enregistrés sur le NYSE depuis 1985 ont TOUS été précédés par ce fameux présage. Donc, je dirais que, d’un point de vue empirique, il n’y a pas eu de krach sans Hindenburg, mais que Hindenburg ne signifie pas obligatoirement krach. Il s’agit donc d’un critère nécessaire mais pas suffisant.

Ensuite, en termes de potentiels de baisse, différents scénarios sont possibles :

Quoi qu’il en soit, les semaines qui viennent nous diront si le présage d’Hindenburg n’annonçait que la simple correction du mois d’août sur le S&P 500…

J’en profite pour vous dire que j’animerai une formation sur l’analyse technique le 15 novembre prochain. Pendant 4 heures, je vous expliquerai non seulement les bases de l’analyse technique, mais également la stratégie et la méthode que j’utilise pour mes trades. Je vous laisse découvrir ici le programme complet et réserver votre place dès à présent.

Mots clé : - - -

Mathieu Lebrun
Mathieu Lebrun
Rédacteur en Chef d'Agora Trading

Mathieu Lebrun est analyste financier. Il commence sa carrière chez Fortis Banque pour intégrer la table de négociations sur devises au sein de la salle des marchés du groupe Natexis Banques Populaires. En 2004, il intègre un cabinet de conseil sur produits dérivés en tant qu’analyste technique et obtient son diplôme d’Analyste Technique délivré par la STA (Society of Technical Analysis).

Depuis près de 10 ans, il s’est forgé une solide expérience sur les marchés financiers. En juin 2013, il décide de créer un service de trading simple et efficace : Agora Trading. Pour ses abonnés, il combine à merveille sa lecture des différentes classes d’actifs et leur corrélation pour en tirer le meilleur. Vous pouvez ainsi vous positionner en toute simplicité, en exploitant des outils de trading ultra-efficaces, les certificats Turbos.

En savoir plus sur Agora Trading.

Laissez un commentaire