Rémy Cointreau : la coupe est pleine

Rédigé le 6 juin 2016 par | Actions, Indices, sociétés et marchés, Toutes les analyses Imprimer

Avec un PER 2016 de plus de 30, Remy Cointreau (FR0000130395 – RCO) se qualifie allègrement comme étant l’une des valeurs les plus chères payées de la cote parisienne. Or, l’objectif de cours que le marché attendait (consensus) était fixé à 73,5 €. Niveau qui vient d’être atteint, voire légèrement dépassé.

Et comme la valeur vient de toucher une forte ligne de multiples résistances graphiques, que les indicateurs techniques sont clairement proches d’un signal de retournement… voyons ce que nous avons à tirer de cette situation.

Les résistances graphiques les plus conséquentes apparaissent sur les graphes long terme. Ici, elles sont deux à se recouper (et donc, se renforcer) sur les mêmes niveaux et avec le même timing.

Rémy Cointreau

L’oblique rouge (R1) a fait ses preuves depuis longtemps car, l’air de rien, elle a débuté il y a plus de 15 ans : constatez la réaction des prix à son contact (pastilles jaunes sur le graphique ci-dessus).

La résistance R2 (segment rouge horizontal) a été calculée par reports d’amplitude (flèches bleues). La réaction des prix à son contact a souvent été particulièrement forte. Le graphe journalier qui va suivre va permettre de les détailler très précisément.

Donc, à ce stade, le regroupement de deux résistances de long (voire très long) terme, constitue une zone extrêmement sensible susceptible de remettre en cause l’avancée du titre.

J’ai mis en évidence, sur le graphe journalier, les impacts avec la résistance horizontale hebdo (R2 bis) que j’ai reportée sur ce graphe. En ce moment encore, la hausse des prix butte sur ce niveau.

Rémy Cointreau UTJ

Et comme si cela ne suffisait pas, le titre est aussi en ce moment au contact d’une troisième résistance de moyen terme, celle (R3) du canal haussier (gris).

Conclusion

Même si l’analyse graphique montre que toutes ces résistances ont été particulièrement pertinentes par le passé, il n’en reste pas moins qu’une résistance peut casser. Et de toute façon, elle cassera un jour ou l’autre. Est-ce maintenant ?

Pour essaye de l’anticiper, il faut regarder ce que nous disent les indicateurs techniques. L’indicateur de momentum (Stochastique Momentum Index- SMI) se prête bien à cet exercice et il est saturé en zone de « surachat » (pastille jaune). Ce qui veut dire… qu’a priori, le titre n’est pas prêt à casser la résistance : les acheteurs ne sont pas suffisamment forts à ce niveau, et en ce moment.

C’est donc une prise de position à la vente que vous pouvez réaliser : on shorte le titre !

Si le SMI valide son retournement, l’objectif à court terme sera un retour sur le support intermédiaire des 70€ (environ 8/10%) de potentiel.

Si la valeur touche ce niveau a priori, je solderai la moitié de la position vendeuse en prenant les profits et en abaissant le stop au niveau du point d’entrée.

Ensuite, on pourra viser le gros support, soit la zone de 64 €.

Une dernière chose : ne préjugez jamais de rien, et attendez bien la validation du signal technique. Parfois, cela prend un peu de temps ! Vous vous souvenez du dernier trade que je vous proposais sur Rémy Cointreau ? Le plan de trade date de novembre 2014 et le signal est intervenu. Oui, il est intervenu, mais début 2015 seulement…

Il a fonctionné et permis de se positionner à la hausse sur les bons niveaux et d’atteindre l’objectif de l’époque rapidement (flèches vertes sur le graphe). Mais il a fallu 4 mois pour prendre position…

Bonne semaine… et pas d’imprudence !

Gilles

Mots clé : - - - -

Gilles Leclerc
Gilles Leclerc
Trader

Gilles a tout d’abord commencé dans la grande finance. Avec un MBA de la prestigieuse université américaine de Hartford, il a ensuite intégré la direction Financière IBM Europe et ensuite d’IBM Corporation (headquarters mondial). Puis, peu à peu, la passion boursière le gagnant, il s’est tourné vers les activités de trading.

Cela fait maintenant 20 ans que Gilles trade sur les marchés et il se consacre exclusivement à cette activité depuis une dizaine d’années.

Dès 2008, il fut l’un des premiers à pressentir les modifications profondes qu’allaient occasionner l’utilisation intensive des algorithmes sur les marchés financiers ; il a su s’adapter en mettant en place de nouvelles stratégies de trading répondant à ce nouvel environnement. Il créa donc son propre système de trading tout à fait spécifique et basé sur des concepts innovants.

De façon à prouver la validité de son approche, il reste l’un des rares traders/analystes à poster régulièrement ses prises de position en « Live » sur un site d’Analyse Technique de renommée ( Univers Bourse ) où il partage l’intégralité sa méthodologie.

Il intervient désormais dans La Bourse au Quotidien afin de partager son expérience et de proposer ses analyses et sa méthode au plus grand nombre.

Laissez un commentaire