LA règle à connaître qui réduira votre nombre de pertes (1)

Rédigé le 1 septembre 2009 par | Apprendre la Bourse Imprimer

Aujourd’hui, je vais vous expliquer une idée simple mais qui vous mettra à l’abri d’une erreur ultra-classique et qui fait perdre pas mal d’argent à de nombreux traders. En deux mots : comment rattraper un couteau qui tombe ? Eh bien, le seul conseil que j’ai à vous donner est : ne rattrapez jamais un couteau qui tombe !

Pourquoi ? Eh bien, regardez.

Prenez simplement le graphique des cours du pétrole entre début 2007 et fin 2008 (prenons le Light Crude Oil puisque Marc Dagher va vous parler plus bas du Brent). Vous allez voir que c’était à l’époque un marché TRES dangereux à trader. Impossible sauf sur un coup de chance.

Vous voyez cette énorme pente descendante depuis juillet 2008 ? ÇA, c’est un marché en plein KRACH. En Bourse, on appelle cela un « couteau qui tombe ». Et personne ne devrait vouloir attraper un couteau qui tombe… cela semble logique. Sauf que, apparemment, ce n’est pas si simple puisque beaucoup de traders font cette erreur.

Light Crude Oil

Comme je viens de vous le dire, un marché qui chute aussi brutalement est quasiment impossible à trader. Mais cela n’empêche pas beaucoup d’investisseurs d’essayer… Beaucoup d’entre eux voient les cours baisser et se disent « Ça y est ! Le pétrole n’est pas cher… il a trop chuté… il va y avoir un énorme rebond… J’achète !« 

Beaucoup de traders sont excités à l’idée d’acheter au plus bas… et de revendre sur les tops (ou l’inverse). L’orgueil du trade parfait les tient en haleine. Ils ne regardent alors que quelques fondamentaux et se disent que, décidément, à 75$ et après une chute de 50% en quatre mois, le marché est donné. Sur cette simple(tte) idée, ils achètent.

… Et se font en général laminés.

Règle de base : si vous ne rattrapez JAMAIS un couteau qui tombe, votre main (disons, votre portefeuille plutôt) vous remerciera et vous réduirez considérablement votre nombre de trades perdants.

Oui, mais comment faire et surtout, comment savoir quand il a fini de tomber et que l’on peut se repositionner ?

Nous verrons cela demain. En attendant, je vous laisse à présent avec Marc, qui rentre dans le vif du sujet sur le pétrole : faut-il acheter ou vendre ? Car telle est bien la question.

Bon trades !

Nathalie Boneil

Mots clé : - - - -

Nathalie Boneil
Nathalie Boneil
Directrice de la rédaction aux Publications Agora

Nathalie Boneil est Directrice de la rédaction aux Publications Agora. Elle a travaillé dans l’univers de la Bourse plus de 4 ans – mais c’est depuis toute petite que son grand-père lui parle des marchés et de l’investissement. Aujourd’hui, elle travaille avec nos rédacteurs et analystes sur les marchés actions pour qu’ils vous proposent les meilleurs services, les meilleures idées d’investissements, de manière la plus simple et la plus profitable qui soit pour vous.

Son rôle est tout simple : rendre les idées, les méthodes, les stratégies de nos analystes professionnels facilement compréhensibles et directement applicables pour vous. Elle met l’analyse technique à votre portée, vous montre les opportunités, les pièges à éviter, et vous explique les moyens de vous positionner sans vous noyer dans un jargon d’experts.

Laissez un commentaire