Rebond du pétrole : aahh ! Ces signaux après 18h le vendredi…

Rédigé le 2 février 2015 par | Matières Premières Imprimer

Vendredi soir, alors que les marchés actions restaient globalement assez hésitants, le pétrole a fait parler de lui. Pour une fois, il s’agissait d’une reprise haussière. Et pas qu’un peu. En effet, après notre clôture vendredi, les pétroles se sont littéralement « arrachés à la hausse » à partir de 19h avec, au final, des scores de plus de 5% au fixing. Pas anodin. Ce mouvement était-il prévisible et surtout « tradable » ?

En toute franchise, je l’ai eu à l’œil pour mes abonnés à Agora Trading… mais je ne l’ai pas pris. Mais ce n’est pas là l’essentiel. Alors que les indices restent toujours calmes en ce lundi, je voulais justement revenir sur ce mouvement.

Depuis jeudi après-midi, nous avions en effet quelques prémisses intraday qui allaient dans le même sens :

– jeudi après-midi tout d’abord, les stocks de Brut aux Etats-Unis étaient ressortis au plus haut, à de nouveaux records historiques. Conséquence intraday : le WTI avait alors chuté sous les 44 $ mais s’était ensuite repris pour clôturer alors la séance de jeudi légèrement dans le vert. Première étrange résilience me disais-je alors…

– vendredi à 14h30 ensuite, le PIB US du quatrième trimestre était ressorti décevant en première lecture (+2,6% contre +3% attendu en moyenne par les économistes). Généralement, une déception sur l’activité US pèse logiquement sur les cours de l’or noir à court terme. Or ici aussi, après une poussée baissière intraday sur la statistique après 14h30, le pétrole remontait également dans les heures suivantes. De nouveau étrange …

Voilà ce que ce la donnait sur un graphique intraday sur le WTI (avec les deux cercles noirs). 

rebond du WTI intraday

On était alors vendredi, 17h passés. Voilà ce que je me suis dit alors : si les cours ne réagissent plus aux mauvaises nouvelles (ne baissent plus), c’est qu’ils risquent de remonter (avec pourquoi pas la période de « grand froid » qui s’abat depuis quelques jours sur les Etats-Unis comme catalyseur).

Oui mais voilà. On était vendredi soir et il était 18h. J’ai hésité alors à envoyer à mes abonnés une recommandation de trade pour jouer un rebond du pétrole, avec levier (j’hésitais entre un turbos ou un CFD…)… et puis, je me suis dit « pas de précipitation, avec la déception sur le PIB US, cela attendra bien lundi »… Erreur. Et je dois admettre que j’ai passé un mauvais vendredi soir. Car par le jeu des rachats de short, la hausse a directement été au rendez-vous après.

En regardant cette fois le Brent en intraday toujours (cf graphique ci-dessus), on constate d’ailleurs bien cette accélération en sortie d’un petit canal horizontal (visible en noir).

rebond du brent intraday

Comme quoi l’importance des Bandes de Bollinger comme indicateur précurseur de volatilité pour repérer ces fameux « points d’accélération » dont je vous ai parlé à de nombreuses reprises (ici ou entre autres) trouvait de nouveau tout son intérêt…

Mots clé : - -

Mathieu Lebrun
Mathieu Lebrun
Rédacteur en Chef d'Agora Trading

Mathieu Lebrun est analyste financier. Il commence sa carrière chez Fortis Banque pour intégrer la table de négociations sur devises au sein de la salle des marchés du groupe Natexis Banques Populaires. En 2004, il intègre un cabinet de conseil sur produits dérivés en tant qu’analyste technique et obtient son diplôme d’Analyste Technique délivré par la STA (Society of Technical Analysis).

Depuis près de 10 ans, il s’est forgé une solide expérience sur les marchés financiers. En juin 2013, il décide de créer un service de trading simple et efficace : Agora Trading. Pour ses abonnés, il combine à merveille sa lecture des différentes classes d’actifs et leur corrélation pour en tirer le meilleur. Vous pouvez ainsi vous positionner en toute simplicité, en exploitant des outils de trading ultra-efficaces, les certificats Turbos.

En savoir plus sur Agora Trading.

Laissez un commentaire