Rappel de quelques grands classiques avant le PIB américain

Rédigé le 28 octobre 2016 par | Analyses indices, Cac 40, Indices, sociétés et marchés, Toutes les analyses Imprimer

Ah, le bel algo haussier que voilà : le CAC40 reprend +50 points entre 4504 et 4554 en 90 glorieuses minutes (10h30/13h00) ! Les « sherpas » nous avaient gratifié du même algo jeudi matin (entre 4502 et 4556, mais en une demi-heure seulement).

Et puis, ce n’est pas du tout « téléphoné » comme scénario ! Le CAC40 teste pour la 3e fois en 3 séances le palier des 4500 (après avoir baissé dans le vide) et devinez quoi… il rebondit (dans le vide également, faut pas prendre les gérants pour des idiots).

Pourquoi ça baisse dans le vide ?

Facile : parce que les indices sont systématiquement « tirés » en fin de mois et 9 fois sur 10, ils finissent au plus haut… et tout le monde a compris depuis longtemps comment ça fonctionne, il n’y a donc pas un seul « vendeur ».

Pourquoi ça remonte dans le vide ?

Facile : parce les indices américains sont à 1 ou 2% de leurs records absolus, parce que les taux longs remontent, parce que les résultats « meilleurs que prévus » sont une lamentable farce et que les chiffres d’affaire sont de plus en plus décevants.

Reste à découvrir quelle sera la 1er estimation du PIB américain au 3e trimestre : les opérateurs pourront justifier tout et son contraire. Soit on s’émerveille de la croissance retrouvée -ou on déplore son absence-, soit on s’alarme de la montée des taux -ou on se félicite que la pression retombe grâce à une « stat » du PIB médiocre (mais ce n’est pas bon pour les profits futurs). C’est la situation idéale, les banques centrales peuvent manipuler les cours à volonté, tout le monde trouvera une bonne explication… même s’il se passe l’inverse de ce qu’on apprend dans les meilleures écoles !

Mots clé : - - -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire