Inscrivez-vous gratuitement à La Bourse au quotidien


Peugeot serait en négociations avancées avec General Motors pour racheter Opel et Vauxhall

Rédigé le 14 février 2017 par | Actions, Big caps, IPO, OPA, opérations financières Imprimer

La rumeur, lancée par Bloomberg, est reprise en boucle par la plupart des chaines financières, dont BFM Business. Donc vous êtes probablement déjà au courant : Peugeot (FR0000121501) serait en négociations avancées avec General Motors en vue du rachat d’OPEL et Vauxhall, les filiales allemandes et britanniques du groupe américain.

Rapidement, le titre s’est envolé de +6%, au-delà des 19 € (le titre retrace son zénith de fin mai et début juin 2015).

Le mariage de PSA, tout juste convalescent après la crise de fin 2012/début 2013 avec OPEL (de plus en plus marginalisé en terme d’image et qui peine à asseoir un positionnement — le slogan « c’est une allemande » ne prend pas –) semble séduire les marchés.

Il y a 3 ans, la thèse qui séduisait le plus les investisseurs, c’était pourtant la disparition d’OPEL et de Vauxhall — deux marques qui n’avaient pas de pertinence dans le paysage automobile européen.

En auraient-elles retrouvé une par miracle ?

Quelle pertinence aurait ce rachat par Peugeot ?

Aux yeux de Peugeot, c’est une opportunité de renforcer sa présence (effectivement très faible) sur les marchés britanniques et allemands… Mais au-delà de la complémentarité géographique, les deux marques de GM sont en concurrence frontale avec Peugeot en terme de gamme et ne lui apportent aucun débouché supplémentaire ; ni vers le low-cost, ni vers le segment prestige (à fortes marges).

Un tel rapprochement peut-il être un succès s’il n’est motivé que par une logique d’économie d’échelle ?

Mais peut-être que Peugeot garde secrètement un argument marketing imparable pour imposer « Peugeopel » ou « Vauxcitroën » sur les routes d’Europe et d’outre-Manche…

Mots clé : - - - - -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire