Inscrivez-vous gratuitement à La Bourse au quotidien


Qui s’en prend avec tant de hargne aux irréductibles Wallons ?

Rédigé le 21 octobre 2016 par | Indices, sociétés et marchés, Toutes les analyses Imprimer

Qui s’en prend avec tant de hargne aux irréductibles Wallons ?

Cela devrait vous rappeler quelque chose… Cette petite communauté d’irréductibles Wallons qui résiste seul face à toutes les adversités, provenant aussi bien d’horizons lointains (Canada ou Etats-Unis) que de Bruxelles, la capitale sise en plein cœur de la Wallonie.

Jean-Claude Juncker, notre président de la Commission européenne met la pression pour que la Wallonie ratifie le traité de libre-échange entre l’Union européenne et le Canada (CETA), ce qui constituerait la rampe de lancement de l’accord majeur, TAFTA. Ce qui livrerait les pays européens pieds et poings liés aux tribunaux « arbitraux » nord-américains (instances interprofessionnelles privées imposant néanmoins leur jurisprudence aux États et par extension aux entreprises européennes).

Le président temporaire de l’UE, le polonais Donald Tusk, dont le pro-américanisme n’est plus à démontrer (il suffit d’évoquer le scandale Eurocopter, dépouillé d’une commande de 3 Mds€ au profit du grand rival US Lockheed/Martin-Sikorsky), met lui aussi la pression sur l’irréductible Wallonie, tout à son empressement de complaire à Washington, tant sur le plan économique que militaire, avec le déploiement de nouvelles « brigades blindées » et systèmes de missiles destinés à « dissuader Moscou ».

Reste à savoir de quoi.

En revanche, les intentions des multinationales qui soutiennent le traité TAFTA sont beaucoup plus limpides : asseoir encore un peu plus l’autorité du fort sur le faible. Et parmi les « faibles », il y a de nombreux Etats.

Et les plus faibles ne sont pas ceux qu’on croit !

Mots clé : - -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire