Question de crédibilité pour la Fed

Rédigé le 27 janvier 2016 par | Indices, sociétés et marchés, Matières Premières Imprimer

Une part non négligeable du spectaculaire rebond survenu mardi en Europe (+3% en ligne droite, façon funiculaire) a été mis sur le compte des anticipations d’un retour du « biais dovish » (attitude « colombe ») dans la communication de la Fed.

Le communiqué final du premier comité de politique monétaire de l’année est attendu à 20H et ne sera pas suivi d’une conférence de presse. Ce détail a son importance puisqu’il faudra se contenter d’un contenu  rédactionnel traditionnellement pauvre en pistes économiques et monétaires (c’est parfaitement délibéré).

Il ne faut donc pas s’attendre à voir la Fed à promettre qu’elle va durcir ou assouplir sa politique monétaire : elle peut en revanche indiquer qu’elle prend acte de l’accroissement de la volatilité de marchés, ce qui signifierait (entre les lignes) qu’elle ne fera rien qui puisse aggraver les choses.

Elle pourrait également mentionner le ralentissement de la croissance du PIB américain au 4e trimestre 2015, de +3,9% l’été dernier à +2% estimée initialement… Mais il lui faudra convaincre Wall Street que ce n’est que temporaire (bon courage !).

Depuis que la Fed a opéré son premier tour de vis, l’anticipation de la croissance au T4 est tombée de moitié, à +1% mi-janvier, elle se situe désormais entre +0,8 et +0,9% pour la période octobre/décembre 2015.

La Fed ne peut évidemment pas se permettre de réviser à la baisse ses propres estimations de PIB puisque cela signifierait qu’elle a relevé les taux à contretemps et devra geler son cycle de normalisation pour plusieurs trimestres. Cela anéantirait sa crédibilité…

… A condition qu’il lui en reste une !

Mots clé : - -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire