Quels scénarios sur les indices pour ce trimestre ?

Rédigé le 6 juillet 2015 par | Analyses indices, Autres indices, US Imprimer

La moitié de l’année étant écoulée, et l’Europe étant en train de se désintégrer, je me suis dit qu’il serait bon de faire un point de long terme sur les principaux indices boursiers. Histoire de cadrer un peu les choses… et de voir dans quelle tendance nous nous situons et ce que l’on peut anticiper pour la fin de l’année.

Il y a 3 mois, je faisais le point sur le Dow Jones, le S&P500 et le Nasdaq qui, en avril, était sur des niveaux assez tendus. Si la tendance était haussière sur ces indices, les plus hauts atteints correspondaient à des résistances très sensibles sur laquelle la hausse avait de fortes chances de buter. Je vous conseillais donc de vous abstenir de toute prise de position de trading (« restez tranquillement sur le banc de touche », vous disais-je).

Alors que s’est-il passé depuis ce dernier point?

Rien !  Il ne s’est rien passé en terme de variation de prix ! Les niveaux de résistance ont fonctionné. Les prix ont latéralisé.

Mais sur cette échelle de temps, je passe de « Neutre » à « biais baissier ». Regardez.

Dow Jones : Le SMI se retourne en phase de rotation baissière

Début avril, le DJIA cotait 18.057 Pts.  Aujourd’hui on relève les compteurs à 17.730 Pts. Et si, il y a 3 mois, nous n’avions aucun signal technique de baisse, ce n’est plus le cas : un l’indicateur de momentum (le SMI) s’est désormais retourné à la baisse (dernière flèche rouge).

dow Jones long terme

Si vous regardez la réaction des prix sur les précédents signaux du SMI (flèches rouges et vertes) vous comprenez vite la pertinence d’observer avec attention cet indicateur.

De plus, comme je vous l’ai montré la semaine dernier, une phase de distribution (appelée aussi « phase de rotation Baissière ») est en train de se mettre en place en U.T hebdomadaire. Et ça, c’est très important.

Nasdaq : là encore, signal baissier sur une lourde résistance

Il y a trois mois, le Nasdaq cotait  4.996 pts ; aujourd’hui, il a gagné… 13 points et cote 5009 — soit aucune variation, disons-le.

Là aussi, si j’étais « Neutre » il y a trois mois (et vue la variation de l’indice, on peut dire que ce conseil vous a évité de perdre et du temps, et de l’argent), je passe là aussi à un « biais négatif » car nous avons le même type de signal que sur le Dow Jones : le SMI se retourne à la baisse, là encore sur une zone de résistance (rectangle rouge) marquée par les plus hauts sur les prix.

Nasdaq long terme

J’ai laissé tomber au passage le S&P pour ne pas alourdir cette analyse, mais la sentence est la même : Il y a 3 mois, le S&P500 était à 2.102 pts et reste quasi inchangé à 2.076 pts (-1,2%), et le SMI se retourne aussi à la baisse.

J’ai préféré, à la place, vous proposer une analyse de l’Eurostoxx50, plus proche de nous (j’ai publié une analyse, de très court terme pour le coup, du CAC40 ici).

L’Eurostoxx50 ne franchit pas se résistance de très long terme

Prenons là encore le graphique en U.T trimestrielle.

eurostoxx50

L’indice européen a échoué à déborder la résistance de très long terme (segment rouge). Nous avons la même configuration sur le CAC40 d’ailleurs. Donc sur l’ESTOXX50, la tendance est toujours haussière (canal vert), mais prudence : nous avons aussi un signal de retournement baissier du SMI !

Ce rapide tour d’horizon devrait donc vous donner une idée de la toile de fond dans laquelle les indices vont évoluer pour le prochain trimestre. Au contact de lourdes résistances et avec des signaux baissiers sur le SMI, j’ai un biais pour le trimestre à venir.

Je vous enverrai évidemment régulièrement des analyses et des plans de trade sur U.T jour ou hebdo afin d’affiner les prises de position ou profiter de mouvements de court terme, mais nous savons déjà que nous ne devrons pas lutter sur ces lourds niveaux trimestriels.

Mots clé : - -

Gilles Leclerc
Gilles Leclerc
Trader

Gilles a tout d’abord commencé dans la grande finance. Avec un MBA de la prestigieuse université américaine de Hartford, il a ensuite intégré la direction Financière IBM Europe et ensuite d’IBM Corporation (headquarters mondial). Puis, peu à peu, la passion boursière le gagnant, il s’est tourné vers les activités de trading.

Cela fait maintenant 20 ans que Gilles trade sur les marchés et il se consacre exclusivement à cette activité depuis une dizaine d’années.

Dès 2008, il fut l’un des premiers à pressentir les modifications profondes qu’allaient occasionner l’utilisation intensive des algorithmes sur les marchés financiers ; il a su s’adapter en mettant en place de nouvelles stratégies de trading répondant à ce nouvel environnement. Il créa donc son propre système de trading tout à fait spécifique et basé sur des concepts innovants.

De façon à prouver la validité de son approche, il reste l’un des rares traders/analystes à poster régulièrement ses prises de position en « Live » sur un site d’Analyse Technique de renommée ( Univers Bourse ) où il partage l’intégralité sa méthodologie.

Il intervient désormais dans La Bourse au Quotidien afin de partager son expérience et de proposer ses analyses et sa méthode au plus grand nombre.

Laissez un commentaire