Quelles perspectives pour les petites et moyennes valeurs?

Rédigé le 2 octobre 2013 par | Biotechs et Medtechs, Mid et Small Caps Imprimer

Les valeurs moyennes sont-elles bien « pricées » au regard de leurs perspectives ? Cette question en pose deux. Celle de la valorisation des small et mid caps et celle de l’évolution de leurs performances financières sur le second semestre de l’exercice en cours.

Si, sur la base de prévisions assez optimistes, les multiples de valorisation sont en ligne avec ceux des quatre dernières années, ils restent tout de même inférieurs de 25% à ceux de la période 2005-2007. Une réallocation générale des actifs mondiaux s’est toutefois amorcée depuis plusieurs semaines au profit des actions du Vieux Continent.

Les valeurs moyennes ont, semble-t-il, commencé à profiter d’un effet favorable suite à certaines hausses de cours assez vives. Mais cela reste assez faiblard. Il faudrait quelque chose de beaucoup plus violent pour combler la décote des actions françaises et revenir sur les niveaux de cours d’il y a 6 ou 7 ans.

• Effet PEA-PME ?

Pour le segment spécifique des valeurs moyennes, le lancement du PEA-PME devrait donner un coup d’accélérateur supplémentaire en favorisant le retour des particuliers sur l’investissement en actions. L’effet bénéfique reste encore difficile à matérialiser à ce stade d’autant que le PEA-PME va maintenant être débattu au Parlement.

Les pouvoirs publics espèrent totuefois que ce dispositif (une enveloppe de 75 000 euros par détenteur) permettra d’attirer dès 2014 plusieurs centaines de millions d’euros sur le segment des small & mid caps, dont une part importante sur les sociétés françaises. Le flottant des sociétés visées est d’une trentaine de milliards d’euros. Les valeurs du CAC Small seront les premières concernées mais une dizaine de valeurs à la capitalisation supérieure à 1 milliard d’euros seront également éligibles.

Outre l’effet « capitaux », l’autre catalyseur, sera tiré par la qualité des résultats. Or, depuis juillet et le début des publications semestrielles, même si le mouvement est moins marqué que l’an passé à la même période, la tendance reste plutôt à une révision à la baisse des prévisions.

_____________________Pour vous aider dans vos investissements______________________

Vous disposez d’un PEA ? C’est très bien ! Mais prenez une minute pour vérifier qu’il ne contienne pas l’une de ces 5 valeurs à risque : suivez notre guide…

• Mid caps plus solides que les small ?

On peut désormais anticiper, à la lumière de plusieurs études d’analystes sur l’univers de l’indice CAC Mid & Small, une progression de 2,1% du chiffre d’affaires contre une estimation de +3,4% en juin dernier.

Au niveau de la rentabilité opérationnelle, les prévisions ont été abaissées même s’il est possible d’attendre une amélioration par rapport à 2012. Le principal point d’interrogation porte sur les éléments exceptionnels (dépréciations, charges de restructuration éventuelles) pouvant être comptabilisés sur la seconde partie de l’exercice.

Dans le détail, les mid caps de l’indice CAC Mid 60 devraient mieux s’en sortir avec un gain de 0,3 point de marge qui pourrait venir d’une accélération de la croissance au T4 et de l’impact du CICE (crédit d’impôt compétitivité emploi). Côté CAC Small, les prévisions 2013 des spécialistes sont plus modestes puisque les analystes qui les suivent tablent sur une stabilité du chiffre d’affaires agrégé et une amélioration de seulement 0,2 point de la marge opérationnelle.

Mots clé : - - - -

bernardlabrosse
bernardlabrosse

Laissez un commentaire