Quel prix pour le pétrole à court terme ?

Rédigé le 29 avril 2009 par | Matières Premières Imprimer

Aujourd’hui, je vous propose de faire un point sur l’évolution du cours du pétrole à court terme, cours récemment repassé sous les 50 $.

◊ La zone de prix actuelle à 48 dollars est importante pour deux raisons : La première raison est que la zone des 48 dollars a servi plusieurs fois de support et de résistance en 2009 (les cercles verts et rouges).

Graphique du pétrole - support et résistance

La seconde raison, c’est la moyenne mobile à 50 jours qui a servi de support pendant la hausse et de résistance pendant la baisse (cercles verts et rouges). Elle a été franchie fin février, et aujourd’hui cette moyenne mobile à 50 jours sert de support, justement dans la zone de prix des 48 dollars.

Si ce support ne cède pas, cela indiquera que la moyenne mobile à 50 jours sert à nouveau de support.

Graphique du pétrole - moyenne mobile à 50 jours

◊ A court terme, tout est possible Il faut surveiller attentivement le niveau des 48 dollars, un passage en dessous de ce niveau serait un signal négatif et un rebond sur les 48 dollars serait un très bon signal haussier avec comme premier objectif 55 dollars et ensuite 65 dollars.

Si le prix du baril de pétrole reste au-dessus de sa moyenne mobile à 50 jours, cela indiquerait une reprise du trend haussier qui s’est arrêté au mois d’août 2009.

Graphique du pétrole - trend haussier

◊ A long terme, je suis convaincu de la tendance haussière Pour résumer, il faut surveiller le support à 48 dollars et ensuite faire attention à ce que le prix du baril de pétrole reste au-dessus de sa moyenne mobile à 50 jours.

A long terme, je suis toujours totalement convaincu de la tendance haussière du prix du baril de pétrole, mais à court terme tout est encore possible alors prudence si le prix du baril de pétrole repasse en dessous 48 dollars.

[NDLR : Thomas Chaize vient de terminer un rapport spécial qui vous permettra d’acheter les 3 meilleures valeurs du secteur pétrolier. Il est fondamentalement optimiste sur le secteur, et les sociétés qu’il a trouvées devraient engranger des gains de +50 à +200%. Il est catégorique : c’est une opportunité qu’on n’avait pas vue depuis 6 ans — et les risques sont ultra-limités : ne la ratez sous aucun prétexte…]

Mots clé : - -

Laissez un commentaire