NEWS 2633 : Quel impact un échec dans Crohn aurait-il sur NEOVACS ?

Rédigé le 25 octobre 2012 par | Biotechs et Medtechs, Mid et Small Caps Imprimer

La question posée ici est avant tout de savoir si un éventuel échec dans Crohn, dont les résultats devraient être présentés dans les prochaines semaines, serait de nature à impacter NEOVACS (FR0004032746) au point de remettre en cause son modèle et sa technologie.

Après tout, il s’agit de tester la même cytokine (le TNFα) dans différentes indications. Il est donc légitime de se poser la question sur l’impact d’un éventuel échec sur les autres programmes.

Que signifierait un échec dans la maladie de Crohn pour NEOVACS ?

Outre son programme dans la maladie de Crohn, NEOVACS développe en ce moment d’autres produits pour la polyarthrite rhumatoïde (PR) et le lupus. Les protocoles sont en cours d’élaboration pour ces deux autres produits. La société attend les résultats dans la maladie de Crohn pour affiner les essais (design de l’étude) et les démarrer selon le plan initial en 2013.

Les analystes d’Invest Securities ont relevé qu’en cas d’inefficacité du produit dans Crohn, « une période de ‘wash out’ de 4 à 6 mois sera validée par un test sanguin dans la PR afin de s’assurer que toute trace d’anticorps anti TNF a disparu ». Le bureau d’étude ajoutait que « certains produits non efficaces dans Crohn (Enbrel, Cimzia) l’ont été dans la PR » ce qui laisse à penser que si le Kinoïde échoue dans Crohn, il pourrait fonctionner dans la PR.

Pour la technologie, les investisseurs devraient donc être rassurés. On peut certes considérer NEOVACS comme étant une société mono produit, mais il n’en demeure pas moins que les indications visées ne sont pas les mêmes et que le traitement réagit différemment en fonction des maladies traitées.

Un impact éventuel sur l’avancée dans le pipeline et sur la trésorerie

En revanche, l’impact direct pour NEOVACS en cas d’échec dans Crohn serait tout d’abord sa situation financière. En effet, avec de mauvais résultats dans Crohn compliqueraient la future levée de cash.

Or, il apparaît qu’un coût de 10 à 20 Millions d’euros serait nécessaire pour démarrer les prochaines études pour la polyarthrite rhumatoïde (PR) et le lupus. En effet, l’analyste A.Guérin de Portzamparc estime que « la situation financière de la société pourrait conduire le management à ne réaliser qu’une seule étude. Le besoin de financement serait alors compris entre 5 et 10M€ ».

On comprend dès lors l’importance des résultats dans Crohn… même si un échec dans ce programme ne signifierait pas un échec dans la PR et le lupus. NEOVACS résisterait, et pourrait avoir deux choix :

Dans leurs modélisations de cours, certains analystes comptent pour l’instant ce programme pour 0€ (depuis que les résultats du mois de Juin ont été annoncés). Des résultats positifs inverseraient la tendance et pourraient ajouter environ 1€ par titre au cours actuel selon certains.

Verdict dans quelques semaines…

 

sachapouget
sachapouget

4 commentaires pour “NEWS 2633 : Quel impact un échec dans Crohn aurait-il sur NEOVACS ?”

  1. Quel impact un échec dans Crohn aurait-il sur NEOVACS (ALNEV)? http://t.co/7EPJJIwC

  2. Quitte a faire du blabla autant intégrer des informations qui peuvent avoir un aspect positif pour le titre.
    50% du texte et de votre analyse est inutile.

    Vous devez être le seul a vous posez la question d’un lien corrélant entre le Crohn et la PR

    Par contre on ne parle pas des résultats que Roche a obtenu sur un de ces produits utilisant la même technologie. Une réflexion peut d’ailleurs être développés à ce niveau pour un minime éventualité de partenariat.
    Que le congrès de la rhumatologie a demandé à Neovacs de présenter début décembre ldes résultats préliminaires en semaine 12.
    Plusieurs paragraphes sur les problèmes de financement en cas de résultats négatifs pour le Crohn. Une phrase pour signifier la parfaite gestion de cette trésorerie par la direction qui permet de n’être pas tracassé par ce facteur en période de news.

    Ce flux est récent et apporte un regain de confiance pour l’investisseur.

    Des résultats négatifs sur le Crohn priverait définitivement Neovacs du potentiel financier le plus important et donc d’une visibilité sur le marché qui tendrait à diminuer.
    un pipe line restant faible en potentiel financier.

    Pour quelqu’un qui est censé avoir de l’expérience on ne peut que retenir la faible implication de votre part.

  3. * Roche pour Lupus

  4. Promis la prochaine fois je me relis pour être plus cohérent.

Laissez un commentaire