Inscrivez-vous gratuitement à La Bourse au quotidien


Quel est donc le secret pour être vraiment libéré des soucis d’argent ?

Rédigé le 27 avril 2016 par | Indices, sociétés et marchés, Toutes les analyses Imprimer

Hier, je vous ai donné 4 conseils – qui sont plutôt une manière d’envisager votre vie : êtes-vous actif ou subissez-vous  votre vie ? – pour acquérir votre indépendance financière en sept ans.

Aujourd’hui, je vais vous dévoiler le secret pour ne plus avoir de soucis d’argent.

Car que vous soyez médecin, avocat, que vous exerciez une profession indépendante ou que vous soyez employé et perceviez un salaire, vous êtes tombé dans un piège.

Voici les possibles qui s’offrent à vous :

Vous pouvez gagner de l’argent en échange de votre temps

En fin de compte, vous gagnez de l’argent en vendant votre temps. Et si vous souhaitez gagner plus d’argent, vous n’avez que deux manières de le faire :

  1. Augmenter votre tarif horaire ou
  2. Travailler davantage d’heures (bien que vous ne puissiez consacrer qu’une quantité limitée d’heures à votre travail tout en ayant quand même une vie.)

Mais indépendants ou cadres – vous serez peut-être surpris de l’apprendre – ne gagnent pas autant d’argent que ce que vous pensez. À mesure qu’ils améliorent leurs compétences, ils gagnent davantage par heure travaillée.

A terme, ils peuvent gagner jusqu’à un ou deux millions d’euros par an. Pour gagner cet argent, ils doivent travailler dur. Des journées de travail de 10 à 14 heures.

Nous parlons ici de revenus actifs, liés à une activité. Si vous cessez cette activité, ce revenu cesse. Quand vous prenez votre retraite, vous perdez vos revenus actifs puisque vous cessez vos activités. Comment faire pour que vos revenus arrêtent de dépendre du nombre d’heures travaillées ?

Vous pouvez donc développer des flux de revenus supplémentaires en parallèle à votre activité professionnelle

Car si vous avez des flux de revenus en plus de votre activité professionnelle, vos revenus ne sont plus dépendants du nombre d’heures que vous travaillez. Vous pouvez gagner de l’argent lorsque vous êtes en vacances. Vous pouvez gagner de l’argent tout en étant malade. Vous pouvez gagner de l’argent en dormant.

Tout ce que vous avez à faire, c’est lancer le processus en embauchant un ou deux employés pour faire le travail à votre place. Vous leur versez un salaire et récupérez les profits.

Vous collectez alors ce que j’appelle des revenus passifs. Un revenu passif ne dépend pas directement des heures que vous travaillez.

Si vous êtes payé un à un tarif horaire en ce moment, vous savez exactement de quoi je parle. Vous gagnez peut-être des sommes conséquentes, mais il est difficile de profiter de votre succès et d’aller « plus loin », car vous avez toujours du travail par-dessus la tête et qu’il n’y a que 24H dans une journée…

Avec le revenu passif, vous êtes sur la bonne voie.

Je crois fermement en l’indépendance financière.

Être financièrement indépendant : cela signifie que vous ne dépendez de rien ni de personne pour payer vos factures.

La quantité d’argent que vous gagnez n’a rien à voir avec votre indépendance financière. Je connais beaucoup de docteurs ou d’avocats qui gagnent des salaires à six chiffres, mais qui sont lourdement endettés et s’inquiètent sans cesse de leur avenir.

Avoir un million d’euros en banque ne vous rend pas non plus financièrement indépendant. Étant donné les rendements que vous obtenez aujourd’hui, un million d’euros est à peine suffisant pour vous nourrir et vous loger quelques années.

Avoir un généreux portefeuille boursier ou des propriétés immobilières ne vous rend pas non plus nécessairement financièrement indépendant. Si vous avez besoin d’un rendement d’admettons… de 6 à 8% issu de vos investissements pour payer vos factures, vous ne serez pas à l’aise. Vous irez vous coucher chaque soir en vous inquiétant de l’état des marchés boursier & immobilier, de la baisse potentielle des rendements…

Quel est donc le secret pour être vraiment libéré des soucis d’argent ?

C’est d’avoir plusieurs sources de revenus passifs qui vous fournissent chacune suffisamment d’argent pour vivre.

Ainsi, si l’une de ces sources s’assèche complètement, vous en aurez toujours une autre, ou une autre encore pour vous refaire.

Et voilà ce que j’en disais dans l’un de mes livres :

« Les personnes pour qui gagner de l’argent est naturel ne le font pas en pratiquant une compétence unique dans le contexte d’un champ d’activité unique. Ne croyez pas les gourous de la finance qui vous diront autre chose. Ils finissent à terme par développer beaucoup de sources de revenus.

Beaucoup de grands bâtisseurs de patrimoine de ma connaissance ont une dizaine de sources de revenus. Certaines sont modestes, certaines sont immenses. C’est ce qu’il y a de bien avec la création de flux de trésorerie.

Même si l’on ne peut jamais savoir ce qu’il adviendra d’une source de revenus individuelle, si vous en avez suffisamment, l’une de ces sources est sûre de se transformer en rivière. »

Demain, je vous expliquerai :

Ce que je vous dirai est le fruit d’une vie d’expérience. Pas de la théorie.

Bien à vous,
Mark Ford

Mots clé :

Mark Ford
Mark Ford
Rédacteur en chef du Club des Créateurs de Richesse

« Je m’appelle Mark Ford et suis un millionnaire autodidacte. Je suis né à Brooklyn, à New York, où je vivais dans un minuscule appartement avec mes parents et mes trois frères et sœurs. Mon père était professeur de lycée, il gagnait environ 10 000 dollars par an…

J’ai rejoint le bénévolat (Peace Corps) quand j’étais un jeune homme… j’ai dormi sur des sols boueux dans des huttes africaines… et lorsque mon premier enfant est né, je gagnais moins de 9 000 euros par an. J’ai réalisé que quelque chose devait changer. Et c’est à ce moment que j’ai décidé de gagner sérieusement ma vie.

Depuis mon adolescence “rêveuse”, j’ai passé 39 ans à étudier et pratiquer les secrets pour devenir financièrement indépendant.

J’ai commencé avec le business des services, les toitures, la pose de piscine, la peinture en bâtiment. Ensuite j’ai évolué vers les restaurants, clubs de santé, clubs d’arts martiaux, deux agences de voyage et deux galeries d’art.

En fait, j’ai lancé des business dans tous les secteurs que vous pouvez imaginer – et j’ai collaboré dans bien plus encore. A la fin, mes clients me payaient jusqu’à 2 000 dollars l’heure pour que je les conseille sur leur business – et c’était justifié puisqu’une seule de mes idées pouvait transformer leur entreprise à la peine en entreprise à succès.

Aujourd’hui, je dispose de 50 millions d’euros…

Mais j’ai toujours eu une passion : enseigner. C’est à cela que j’aime passer du temps en ce moment : apprendre aux gens à devenir riche (j’ai beaucoup de chance : je n’aurais plus jamais à me soucier de l’argent désormais, et je peux me permettre de me consacrer aux projets qui m’intéressent).

Il y a des gens qui écrivent leurs Mémoires lorsqu’ils arrivent à l’âge de la retraite. D’autres se lancent dans des activités philanthropiques… Pas moi…

Je veux être reconnu pour avoir aidé un maximum de gens à devenir riche. C’est ce que j’aime faire. Et j’en ai déjà aidé des dizaines, si ce n’est des centaines durant toute ma carrière.

Mais maintenant que je me dirige vers l’âge de la retraite, j’ai décidé de me consacrer entièrement à cela pour le reste de mes jours en créant le Wealth Builder Club (Club des Créateurs de Richesse). Je transmets aujourd’hui toute mon expérience et mon savoir-faire aux membres de mon club qui sont de plus en plus nombreux et qui viennent du monde entier. Je les aide à bâtir leur fortune.

J’en suis fier. Cela fait aussi de moi un retraité heureux, qui se sent utile aux autres. »

Laissez un commentaire