Que cache ou révèle la hausse du CAC40 ?

Rédigé le 9 mars 2016 par | Cac 40, Indices, sociétés et marchés, Toutes les analyses Imprimer

Les opérateurs se frottent les yeux !

Encore une remontée indicielle magique à mettre au crédit de Merlin l’Enchanteur

Sans explication aucune, sans la moindre stat, sans le moindre soulagement lié au fait que l’astéroïde géo-croiseur baptisé « 2013-TX68 » a frôlé la Terre ce matin, voilà que le CAC40 remonte de 4 363 vers 4 437. Il reprend ainsi +74 points en 90 minutes.

Cela s’est passé sous les yeux d’investisseurs médusés. Médusés surtout par une première accélération inexplicable de +50 points entre 13h et 13h10, au moment le plus creux de la séance, comme par hasard quand la contrepartie est quasiment absente.

Tout serait parti d’un ramassage massif de contrats DAX (plusieurs milliers en quelques secondes) suivi de deux répliques à une demi-heure d’intervalle, tout aussi inexplicables… à moins de les justifier par la spectaculaire envolée du baril de pétrole de +0,45% à 38,2$.

Soit il s’agit d’un délit d’initié relatif au communiqué de la BCE, soit il s’agit d’une pure manipulation de cours (4 heures de baisse effacées en quelques minutes) destinée à piéger les vendeurs. Dans un cas comme dans l’autre, ce marché « portes de saloon » n’est gérable que par des robots capables de travailler sur des intervalles de 1/10000e de seconde.

Bien entendu, le marché (ou plutôt, son acheteur unique) nous délivre un message clair : « Je ne veux pas que le marché baisse ».

Pourquoi ? Il y a des copains qui n’ont pas encore assez vendu au-dessus des 4 400 ?

Allez, tous en cœur : « Merci Merlin l’Enchanteur ! »

Mots clé : - - -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire