Quatre cavaliers de l’Apocalypse annoncent un massacre boursier

Rédigé le 31 mars 2009 par | Autres indices, VIX Imprimer

Depuis 10 ans, la Bourse ressemble à une gigantesque table de poker. Depuis que l’âge moyen des baby- boomers a dépassé le pic des dépenses, les seules progressions à espérer du marché sont intégralement composées d’inflation, et donc illusoires.

Dans ce jeu à somme nulle, la stratégie gagnante ressemble à celle des joueurs de cartes professionnels : il s’agit de déceler, dans le visage des autres, les éventuels signes de cupidité et de peur qui donnent des indices sur leur main. Quatre jauges permettent d’obtenir un trouillomètre fiable de la Bourse.

◊ Le VIX, indicateur de pessimisme La première est l’indicateur de volatilité VIX. Plus la valeur de cet indice est forte, plus les Bourses ont une nervosité importante et donc un pessimisme élevé.

Certains attachent plus d’importance à la variation du VIX qu’à sa valeur absolue ; une progression indique un pessimisme croissant. Pour démontrer une partie de sa puissance, il suffit de jeter un oeil au graphique qui montre la forte corrélation du VIX avec l’ETF pariant sur la chute du marché avec un levier de 2.

Corrélation du VIX avec l'ETF

◊ Le TED, indicateur de la (non) confiance des banques entres elles Le deuxième de ces cavaliers de l’Apocalypse, surnommé TED, est l’écart de taux entre les emprunts d’Etat américain à court terme et l’euro/dollar. Autrement dit, ce chiffre mesure la différence entre le prix demandé par les autorités pour prêter de l’argent et celui exigé par les banques pour se financer entre elles.

S’il bondit, cela illustre une dégradation de la confiance mutuelle que se portent les divers établissements financiers. Inutile de vous dire que l’on a assisté, depuis l’été dernier, à des niveaux jamais observés depuis plus d’un demi-siècle.

◊ Le prix de l’or physique, indicateur de déroute du système Le troisième « ange de la mort » du système boursier mondial est le prix de l’or. Quand un nombre croissant d’investisseurs, dans la plupart des pays, quitte leur monnaie fiduciaire pour le métal jaune, c’est que cela s’annonce mal. Mais attention : les prix payés par ceux souhaitant retirer des lingots pour les stocker dans un endroit connu d’eux seuls sont plus parlants que les prix officiels.

Il faut donc observer l’évolution du prix de l’or physique, puis le « nettoyer » de ses effets de change, pour obtenir l’évolution du prix réel moyen qu’un individu sera prêt à payer pour se faire livrer un lingot, n’importe où sur la planète.

◊ Et enfin : les ventes de coffres-forts ! Dernière mesure logique : la progression globale des ventes de coffres-forts. Là aussi, il faut épurer, pays par pays, les données de l’influence démographique. En Chine par exemple, une partie de la hausse est simplement due au fait que de plus en plus de gens ont l’âge et les moyens de se payer un coffre.

Aux Etats-Unis à fin 2008, c’est le coffre-fort domestique à cadran digital qui a fait partie des produits les plus vendus. Quand le citoyen enterre sa richesse plutôt que de s’inspirer de la parabole des talents, alors il faut s’attendre à ce que l’économie soit privée de ce capital.

Tandis que ces quatre indicateurs atteignent, dans leur ensemble, des niveaux records, il est temps pour vous, en tant que trader, de décider si vous souhaitez privilégier un biais haussier — apparemment suicidaire –, jouer la baisse alors que les marchés ont déjà bien baissé, ou plutôt gagner de l’argent en spéculant de manière neutre au marché. En clair et sans décodeur : shortez le secteur baissier et achetez en parallèle le secteur haussier. Vous neutraliserez ainsi le risque du marché et maximiserez votre potentiel… je vous en dirai plus bientôt, promis.

[Ndlr : Marc Mayor fera partie de nos intervenants à la journée de formation en analyse technique et stratégie de trading que nous organisons mi-juin. Le thème de son intervention n’est pas encore fixé. Nous hésitons entre des conseils pratiques de Money Management… vous exposer sa stratégie long/short… ou vous montrer comment vous pouvez acheter vos actions au rabais. Nous vous en dirons plus d’ici quelques jours, alors en attendant, restez à l’écoute.]

Mots clé : - - - - - - - -

Marc Mayor
Marc Mayor

Marc Mayor est le fondateur et président d’Inside ALPHA, une entreprise helvétique spécialiste des approches financières éliminant le risque de marché (investissements dits « ‘neutres au marché »). Depuis plus de 10 ans, Marc analyse avec humour et sagacité le comportement des initiés de la Bourse, notamment dans les colonnes de sa rubrique hebdomadaire « Le Coin des Insiders », qui paraît chaque vendredi dans le quotidien financier L’Agefi (Suisse).

Auteur à succès, il préside aussi un cycle régulier de conférences réunissant des investisseurs, tant professionnels que privés, notamment sur le thème des métaux (de base ou précieux) et de l’énergie (fossile, nucléaire ou renouvelable).

Laissez un commentaire