Inscrivez-vous gratuitement à La Bourse au quotidien


Quand la véritable croissance s’évanouit, le mirage de la croissance externe resurgit.

Rédigé le 24 octobre 2016 par | Actions, Big caps, Indices, sociétés et marchés, Toutes les analyses Imprimer

La fin de la bulle internet de 1999/2000 s’était achevée par une cascade de mega-deals. L’argent fou ne sachant plus comment trouver une issue bénéficiaire infinie dans un monde fini.

Le fantasme de la convergence diffuseurs/contenus

Aujourd’hui, ce sont les opportunités de croissance organique dans la téléphonie et les médias qui s’évanouissent. Et voilà que resurgit le fantasme de la convergence diffuseurs/contenus comme aux plus belles heures du rachat d’Universal par Vivendi.

Cette fois, c’est AT&T (US00206R1023) qui rachète Time Warner (US8873173038) et le prix d’acquisition s’élève à 85 Mds$. Le nouvel ensemble pèsera autour de 330 Mds$. Ce qui le situerait dans le Top 5 des plus grosses capitalisations américaines, juste derrière Exxon avec 360 Mds$.

Les méga-fusions !

La boîte de Pandore des méga-fusions a été ouverte jeudi dernier par (British American Tobacco (BAT) qui absorbe Reynolds Tobacco (marques Newport, Pall Mall et Camel) pour 47 Mds$.

Qualcomm est également sur le point d’avaler NXP Semiconductors pour 37 Mds$ dans la foulée du rachat de l’américain B/E-Aerospace par Rockwell Collins pour 6 Mds$.

Mots clé : - - - -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire