Ce qu’a dit Mario Draghi

Rédigé le 8 juin 2017 par | BCE, Taux & Devises Imprimer

Mario Draghi confirme ce jeudi que les marchés ne sont pas prêts de redevenir des marchés avant très longtemps: la BCE est le marché, la BCE restera le marché jusqu’à ce que le dernier gérant de chair et d’os soit couvert de toiles d’araignées devant son écran.

La croissance s’élève à +1,9% au premier trimestre 2017, l’OCDE nous promet +1,8% et peut être +2% en 2018 ? La BCE ne dévie pas de sa ligne : taux zéro et injections plein pot, à perte de vue (jusqu’à fin 2017 et au-delà !).

La croissance s’avère plus robuste ? Qu’à cela ne tienne, le QE sera donc poursuivi voire amplifié au besoin (au-delà de 60 Mds€/mois). Il n’est surtout pas question de le réduire : les membres de la BCE n’ont même pas discuté d’un possible tapering. Mario Draghi confirme que la BCE reste déterminée à « intervenir sur les marchés pendant encore très longtemps ». 

L’administration du prix des actifs va se poursuivre ou moins jusqu’à fin 2018 ou au-delà : il s’agit en langage clair de continuer à manipuler ouvertement le prix des obligations et d’exercer une féroce répression financière qui contraint tous les acteurs disciplinés à acheter du risque.

Aucune normalisation des taux n’est envisagée : les taux sont à zéro et le resteront, la BCE écarte juste l’option de les abaisser davantage.

Les marchés restent de marbre… ou de plâtre ?

Normal, c’est le même discours qui nous avait été servi en avril et la BCE fait comme si rien n’avait changé depuis (la baisse de l’inflation, c’était prévu, circulez, y’a rien à voir).

Au fait… pas un mot sur le creusement du spread entre Bunds et BTP italiens à plus de 200Pts de base. Evidemment, si cette question n’intéresse personne, changeons de sujet !

Mots clé : - - - -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire