QE 3 et hausse de l’or: après les 1 715$, il n’y a plus de limites!

Rédigé le 27 janvier 2012 par | Big caps, Matières Premières Imprimer

Tous les jours, et dès 16h00 au 0899 88 20 36* Philippe Béchade analyse pour vous les marchés, les rumeurs qui animent les salles de trading, et vous propose SA stratégie pour profiter ou contrer les mouvements boursiers.

Nous avons déjà évoqué, dans un précédent article, le fait que les indices US retraçaient des niveaux qui correspondaient aux sommets de l’été 2011. Nous avons mis en évidence l’action résolue des robots dans la progression d’une stupéfiante régularité des indices américains qui carburent à un régime de six séances de hausse pour une seule de consolidation…

« La réalité, c’est que le S&P 500 n’a franchi les 1 292 points qu’à 21h59 minutes et 58 secondes, grâce à un dernier ‘coup de robots’ qui a fait passer l’indice de 1 288 à 1 292 pendant que retentissait la cloche marquant la fin des échanges officiels – cela dure une dizaine de secondes » écrivais-je le 13 janvier dernier.

Je ne pourrais même pas employer le terme de repli car un seul mouvement, depuis le 19 décembre dernier, a atteint une amplitude de -1%. Ce fut le 28 décembre.

Comme il est parfaitement évident pour tout le monde, – sauf peut-être pour un petit contingent de permabulls décérébrés – que l’actualité économique ne fut pas des plus souriantes ces six dernières semaines (ni chaque jour, ni un jour sur deux), la hausse inexorable des indices boursiers trouve sa justification dans l’anticipation d’un nouveau recours massif à la planche à billets aux Etats-Unis. Bingo.

La Fed a déjà commencé à charger la seringue

INVESTISSEMENT URGENT !

Découvrez-vite cette valeur biotech : +300% de plus-value potentielle à la clé !

 

Les acheteurs sont très peu nombreux, comme le démontre la désespérante étroitesse des volumes. Ils sont probablement très bien informés et savourent par avance les effets de la prochaine injection de morphine… sans être parfaitement assurés de la qualité de la marchandise et en sachant qu’ils s’exposent à toute une série d’effets secondaires indésirables.

Leur dealer Ben dissimulait à peine mercredi soir son envie d’inonder ses junkies d’une nouvelle dose de liquidité et annonçait parallèlement l’abaissement des prévisions de croissance de la Fed pour 2012 et 2013. Le QE 3 approche. Nous sommes cependant surpris de la béatitude des marchés face à cette annonce puisque cela fait des semaines que nous entendons partout que la Fed va prolonger sa politique de taux zéro jusqu’en 2014.

Elle fait donc le pari que l’inflation va rester contenue à 2%, un objectif des plus classiques, en parfaite harmonie avec celui poursuivi par la BCE depuis 1999. Et c’est là que nous jugeons les marchés d’une insondable naïveté (nous plaisantons) et d’une parfaite mauvaise foi (nous ne plaisantons pas). Wall Street est tellement sûr de son fait que les spécialistes martèlent que le prochain QE 3 s’effectuera sous forme de rachats ciblés de créances hypothécaires. Or, ils n’ont pas pu improviser une telle anticipation. Ils ont forcément été incités à anticiper ce genre de scénarios et, peut-être, à succomber à ce vieux réflexe consistant à manifester un appétit irrépressible pour le risque tout en mettant en veilleuse leur sens critique.

Jamais 2 sans 3, même si ça ne fonctionne pas
Wall Street évacue avec une rare inconséquence la question de l’appréciation des prix de l’énergie et des matières premières. Les intervenants ont déjà oublié que le pétrole avait doublé de valeur suite au premier QE de 2009, puis renoué avec ses sommets historiques à l’issue du second. Ils se moquent bien que les précédents QE n’ont eu aucun impact ni sur la croissance, ni sur le chômage… Car tout ce qui compte, c’est que cela fera encore grimper la Bourse et les actifs servant de protection face à la dévalorisation du dollar !

Les cambistes ont immédiatement adhéré au scénario du QE 3 en envoyant le dollar par le fond, sous les 1,31 face à l’euro… Et que dire de la flambée de l’or qui a bondi vers 1 715$ ?!

S’il n’y a pas de limite à la fuite en avant monétaire, il n’y en a pas à la hausse de l’or non plus !
C’est aujourd’hui ce sujet qui retient toute notre attention : l’once d’or qui grimpe vers 1 715$, un mois après le test des 1 530. C’est peut-être le commencement de quelque chose (… ou peut-être pas !).

Du point de vue graphique, le métal précieux – exprimé en dollar – est véritablement à la croisée des chemins. Tout comme le Dow Jones qui s’attaque en ce moment même à la forte résistance des 12 800 points illustrant cet étrange paradoxe : les perspectives de chiffre d’affaires et de marges se dégradent mais les cours s’envolent.

Si nous en croyons la Fed, l’inflation restera maîtrisée. Mais ceux qui achètent de l’or se comportent comme si elle menaçait de devenir incontrôlable. Et pour ceux qui nous suivent depuis un petit moment, c’est bien en effet le grand danger que redoute ma collègue Simone Wapler : l’hyperinflation. Auquel cas, le seul moyen de vous en protéger est l’or, car nous pourrions très bien voir l’or à 5 000$ ou 40 000$ : peu importe, il n y’ aurait plus de limites. [Ndlr : protégez-vous et achetez de l’or tant qu’il est temps.] De toute façon, Ben Bernanke s’est trompé sur pratiquement tous ses diagnostics depuis 2006 ; prendre le contre-pied de ses prévisions s’avère le plus souvent payant.

Mais l’once d’or va-t-elle triompher de la résistance des 1 715$ ?
Dans L’IMMEDIAT, rien n’est moins sûr. Les oscillateurs affichent, tout comme pour les indices d’actions, et avec un timing quasi identique, un niveau de surachat court et moyen termes qui ne peut qu’inciter à la prudence.

Graphique: Gold
Pour agrandir le graphique, cliquez dessus

Pire : nous n’avons jamais été si proches d’un risque de rechute ! Si le débordement des 1 700$ (c’est-à-dire de la MM100 qui s’infléchit à la baisse) ne se confirmait pas, l’or dessinerait l’ébauche d’un triple sommet déclinant (1 910$ le 6 septembre, 1 800$ le 8 novembre).

Donc la coïncidence d’un surachat et de l’envolée de 1 665$ à 1 715$ (en divergence par rapport aux oscillateurs daily) s’apparente aux deux précédentes accélérations de fin de mouvement de fin août et début novembre et nous invite à ne pas devancer un éventuel signal haussier. Je note quand même qu’en hebdomadaire, les oscillateurs restent bien orientés pour la hausse…

Si la Fed et la BCE confirment leur intention d’inonder les marchés de liquidités – et que la Chine qui a tout à y perdre ne s’y oppose pas –, alors le franchissement des 1 715$ ne devrait être qu’une simple formalité…

Donc autant attendre tranquillement de l’autre côté du portillon que l’once d’or dépasse franchement ce niveau pour rejoindre les 1 900 puis 2 200$ avant d’embarquer trop vite. Mais à terme, rappelez-vous que de toute façon, qui dit plus de liquidités dit inflation… et donc hausse de l’or.

*1,35 euro par appel + 0,34 euro / minute.
Depuis la Belgique : composez le 09 02 33110, chaque appel vous sera facturé 0,75 euro / minute.

Depuis la Suisse : composez le 0901 801 889, chaque appel vous sera facturé 2 CHF / minute.

Mots clé : - -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

2 commentaires pour “QE 3 et hausse de l’or: après les 1 715$, il n’y a plus de limites!”

  1. Bonjour Je suis abonné à vôtre revue vos finances ;Concernant l’or elle n’indique pas avec exactitude ou au mieux acheter la valeur or quand on prévoit de déménager ni parle de bullionvault qui à un site internet de vente peut -on faire confiance à un tel site?Ni comment faire si par exemple si on quittait l’Europe J’avais envoyé ces questions sur vos finances et cela ne fonctionne pas et j’ai eu un retour à l’envoyé Merci de faire le necessaire pour que je puisse voir plus clair Salutations distinguées goo

  2. Bonjour, Il semble qu’en effet l’or est sur le point de monter, du moins je la’i lu dans un autre article, qui se trouve ici: http://vente-achat-or.org/cours-de-lor-du-29-aout-2012/ et qui semble confirmer que les speculateurs attendent une hausse de l’or.
    Cordialement.

Laissez un commentaire