Purge en Arabie saoudite par Mohammed ben Salmane

Rédigé le 6 novembre 2017 par | Toutes les analyses Imprimer

Arabie saouditeIl y a eu samedi une sorte de version saoudienne de la « Nuit des Longs Couteaux » avec l’arrestation – sur ordre du prince héritier ben Salmane et pour motif de corruption – d’une douzaine de ministres et d’une trentaine de conseillers du gouvernement, le limogeage des principaux chefs des armées (parfois hostiles au boycott du Qatar)… et « l’hébergement » du Premier ministre libanais, M. Saad Hariri, qui profite de sa visite officielle à Ryad et pour annoncer sa démission, loin de Beyrouth, alors qu’il est l’hôte (je n’ai pas dit l’otage) du principal financier de la campagne qui l’a mené au pouvoir il y a tout juste 10 mois.

En résumé, le Royaume des Saoud (purgé en quelques heures des principaux représentants de cette même dynastie) a un nouveau chef (des armées, de l’économie, de la justice, des médias) tandis que le Liban n’a plus de leader (ou alors, c’est le même que pour l’Arabie ?).

Mots clé : - -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire