Pro ou contre le Ripple ? Philippe Béchade vous répond !

Rédigé le 11 janvier 2018 par | Bitcoin & cryptomonnaies, Taux & Devises Imprimer

Ma news sur le Ripple a suscité de nombreuses réactions.

Je remercie tout d’abord Emporix d’avoir apporté la précision suivante : « le Ripple a fait +30 000% non pas depuis sa création mais seulement sur l’année 2017. Ensuite les +1 400% ont été fait rien que sur le mois de décembre et début janvier de cette année ».

La hausse des cryptos : un défi à la raison

Cela ne fait que donner plus de force à ma démonstration. En effet, les trajectoires stellaires de certaines cryptos sont un défi à la raison et l’emballement spéculatif dépasse tout ce que nous avions connu. La bulle des tulipes de 1637 constitue une aimable plaisanterie en regard de la hausse du Ripple. Je dois cependant faire amende honorable. J’ai rédigé l’article un peu rapidement, en réaction à la news concernant la hausse de Seagate à l’ouverture des marchés US. J’ai privilégié l’immédiateté en me fiant à mémoire… qui n’est manifestement pas aussi précise que celle de notre lecteur.

Je suis cependant peut-être mieux documenté sur le Ripple – et n’ai commis aucun contresens – que ne le suppose BenSi quand il écrit : « M. Béchade ou l’anti-modernité ! Comment ne pas comprendre que Ripple ou autres crypto-monnaies représentent l’avenir en termes de paiements, d’échanges, et bien entendu en termes de technologie. Il serait important de se renseigner, et de faire un travail journalistique avant de publier de telles inepties ! Votre billet montre surtout que vous êtes dépassé par le monde qui vous entoure ! Bonne continuation… ».

Un dinosaure technophile

Bon, soit. Je représente peut-être l’anti-modernité, un dinosaure de la technologie. Mais je précise tout de même avoir été un des 10000 premiers abonnés à la téléphonie mobile en France dès 1992 (Hutchison Telecom). Le premier créateur d’un flux d’informations 100% numérique enregistré sur Internet dès 1998. L’un des premiers à posséder un Blackberry puis un Xperia-Z. Je fus l’un des 1 000 premiers acheteurs de la première tablette numérique vendue à la FNAC (j’ai la preuve d’achat, printemps 2010). L’un des premiers à utiliser les bornes numériques d’enregistrement pour mes billets d’avion. J’utilise Skype depuis plus de 6 ans (ok, plus souvent FaceTime désormais).

Bref je suis un dinosaure, car je sais aussi lire une carte et un altimètre. Je sais également me servir d’une boussole, et mon épouse me traite de « GPS en taille 42 ». (Oui, 42, le chiffre magique des geeks, il n’y a pas de hasard ! Non, je plaisante, c’est simplement ma pointure en chaussure).

Un dinosaure qui ne parle que de ce qu’il connaît

Mon autre côté dinosaure, c’est que je parle rarement de ce que je ne connais pas. Cela me permet parfois de recourir à des raccourcis qui sont pris pour de l’ignorance. Alors qu’en réalité, ce n’est que pure provocation délibérée.

Si je racontais n’importe quoi sur un sujet lambda, en fait, cela tomberait complètement à plat. Vous hausseriez simplement les épaules… « pauvre garçon, il tape sur un clavier en chocolat « . Mais c’est parce que je sais précisément où appuyer et ce qui va créer du remue-méninges que je secoue un peu mon auditoire.

Cela dit, ok, j’admets ne pas être spécialiste en crypto-monnaies. J’ai juste lu un maximum à leur sujet. J’observe leur naissance et évolution depuis 2009. Je n’y peux rien si, quel que soit leur soi-disant-pseudo-bien-fondé, vous êtes, chers lecteurs, aussi aveugles que tous ces pauvres investisseurs. Vous savez ceux qui ont fini ruinés lors de l’éclatement de la bulle des dot.com parce qu’ils avaient acheté du « n’importe-quoi.com ». Cela dit, cela vous regarde.

Et en ce qui concerne le Ripple, mon sujet n’était pas de rédiger un pensum de trois pages. Je voulais simplement faire trois lignes sur Seagate.

Petite histoire sur le Ripple

J’ai juste précisé que le Ripple n’avait pas de valeur intrinsèque. En effet, à l’origine, qui remonte à 2004, le  développeur de la société Ripple, Ryan Fuguer (que nous pouvons considérer comme le premier développeur spécialisé dans les protocoles de transfert d’argent ou de données via un système décentralisé, 6 ans avant Satoshi), avait mis au point le Ripplepay.

Contrairement au Bitcoin, qui constitue une unité de compte en elle-même, le Ripple est devenu avant tout une solution de paiement sécurisée exploitable (depuis 2013) par n’importe quel intermédiaire appartenant à une communauté en ligne. Il peut s’agir d’une banque et ses filiales, un organisme compensateur, une organisation mafieuse. Le tout via un réseau privé, à dimension locale et fermée ou mondiale et ouverte, peu importe.

Comme pour beaucoup de protocoles cryptos, le principe de base reste que l’exactitude et l’incorruptibilité d’une transaction cryptée sont vérifiées par un consensus d’utilisateurs décentralisés. Ces derniers sont baptisés de façon assez laide « validateurs ». Pour ma part, je préfère de loin l’acronyme POW, pour proof of work.

Ripple versus Bitcoin

L’avantage du Ripple est que son protocole ne prend pas seulement en charge sa propre unité de compte ou devise (abus de langage complet), à savoir le XRP. En effet, les transactions financières qu’il permet d’effectuer sont réalisables dans n’importe quelle monnaie fiduciaire ou crypto-monnaie. Les XRP sont pré-minées. C’est-à-dire que les 100 milliards de jetons (tokens) en circulation (à peu près la moitié) ou qui vont l’être, existent déjà.

Le Ripple est un hybride, ce qui rend l’idée de fixation de valeur (de surcroît en dollar) assez surréaliste. En effet, chaque utilisateur en fait ce qu’il veut pour supporter des transactions dans 200 devises fiduciaires existantes et désormais plus de 1 000 cryptos.

Et là, on n’a pas fini de rire. Car il faut à chaque fois trouver un « fournisseur » de l’unité de compte qui sera contrepartie de la transaction. Au sein d’un même réseau bancaire, pas de problème. Un simple coup de fil et c’est réglé, ça ne sort pas de la famille ! En dehors, ça tourne vite au cauchemar. Dois-je rappeler que de nombreuses plateformes de crypto-trading (saturées, hackées, mal conçues…) ne livrent pas en temps et en heure les sommes ou cryptos prévues (voire jamais) ?

Si les dinosaures avaient du Ripple

Pour vous confier quelle image mentale (de T-rex résolument anti-moderne) je me fais du Ripple, c’est celle du câble électrique et son transformateur. Vous en installez la longueur qui vous convient, pour la durée qui vous convient (et que vous êtes le seul à connaître). Vous pouvez faire passer du 110 ou du 220 V, du courant continu ou de l’alternatif. Et maintenant, déterminez la valeur du centimètre de la chaîne détenue par chaque client en combinant le voltage, l’ampérage et l’âge du capitaine !

Et j’oublie de compter ceux qui en feront une corde à linge ou un scoubidou !

Avouez que c’était plus simple et que ça fonctionnait aussi bien quand le Ripple n’avait aucune valeur connue (sinon proche de zéro). Et mon petit doigt me dit qu’on y reviendra quand les spéculateurs se seront fait court-circuiter. Ou quand quelqu’un aura conçu un meilleur protocole. Un plus rapide, plus inviolable, moins énergivore et moins onéreux (et ça arrivera à coup sûr) que le XRP, le Iota, etc.

Profitez quand même des cryptos !

Et puis, je vous rassure. Aux Publications Agora, nous avons aussi nos aficionados des cryptos, Altcoins et autres tokens spéculatifs ! Tenez, je vous laisse d’ailleurs voir ici ce qu’ils vous proposent, car c’est vrai que pour le coup, leurs trades rapportent des gains à trois chiffres… Je ne trouve pas stupide d’en profiter… je trouve cela stupide de croire que cela durera toujours.

En vous remerciant par avance de votre indulgence pour les prochaines crypto-bévues que je vous infligerai…

Introduisez une coquille en Bourse, puis prétendez qu’elle détient du Ripple !

Mots clé : - - -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

17 commentaires pour “Pro ou contre le Ripple ? Philippe Béchade vous répond !”

  1. … co disait jean paul lot « et paf »!
    Bien joue callagan!
    et paf!
    Cordialement

  2. Votre premier article montrait une vrai méconnaissance du Ripple et je l’avais aussi prit pour un article d’une arrière garde financière mais vous semblez faire preuve honnêteté intellectuelle dans ce deuxième article.
    Je me permet donc d’écrire un commentaire car je pense que vous ne comprenez, ni l’intérêt, ni la technologie derrière le Ripple.

    Par exemple vous lui affublez les défauts du Bitcoin « lenteur, coût, énergie » alors que le Ripple est justement l’inverse. Il a une capacité de 15 000 transactions secondes avec des blocs qui n’ont rien à voir avec les limitations du Bitcoin. Les transactions sont de l’ordre de 4 à 9 secondes et l’énergie est minime puisque le réseau de validation est constitué à ce jour de 25 votants à comparer au millier du Bitcoin.

    Concernant les contreparties vous confondez encore la blockchain du Bitcoin à celle du Ripple. Je pense sincèrement que vous devriez étudier plus profondément et de manières techniques les différences de technologies en jeu car vos articles sont pleins de contradiction avec la nature et la technologie du Ripple.

    Pour faire simple pour les néophytes, le premier objectif du Ripple est de remplacer le réseau SWIFT qui lui date bien du temps des dinosaures.

  3. a propos du commentaire de BENSI et son ripple dont il vente les qualites
    je lui propose de regarder ce qui se passe au venezuela avec le bolivar dont les mouvement erratique font penser a la crypto monnaie « ripple bitcoin et compagnie ». malheureusement au venezuela, il sont dans la vrai vie et quand les prix explose pour eux, c est surtout a la baisse de leur pouvoir d achat.
    pour l instant , malgre la reel avance du concept de la crypto monnaie, il s agit d un produit purement speculatif.

  4. Bonjour,

    je ne suis pas d’accord avec votre dernier paragraphe :

    =============
    Avouez que c’était plus simple et que ça fonctionnait aussi bien quand le Ripple n’avait aucune valeur connue (sinon proche de zéro). Et mon petit doigt me dit qu’on y reviendra quand les spéculateurs se seront fait court-circuiter. Ou quand quelqu’un aura conçu un meilleur protocole. Un plus rapide, plus inviolable, moins énergivore et moins onéreux (et ça arrivera à coup sûr) que le XRP, le Iota, etc.
    =============

    Non seulement, XRP (le protocole) est extremement ouvert et n’importe qui peut y participer en créant son noeud (si si, vérifiez ..), mais le XRP (comme unité de valeur) ne necessite pas de minage donc pas de frais energivores de création ou de calcul …
    En ce sui concerne plus précisement sont cout, il est à date possible de transferer plusieurs Millairds de $ pour un cout de transaction d’a peine 1 dixième de centime en moins de 3 secondes, avec une sécurité totale … Je vois difficilement comment faire mieux, et même si cela serait utile ….

    Enfin, mon dernier point, il apparait IMPOSSIBLE que le Ripple reviennent à son cours historique < 0.01€ car cela signifierai que toutes les banques, organismes, particuliers, marchés boursiers et j'en passe auraient liquidé leurs stocks .. ce qui qui est tout aussi improbable que de se passer de lumière et de courant à notre époque…

    Vous avez certainement acquis quelques notions complémentaires il y a "quelques temps" pour reprendre vos mots, mais permettez-moi de vous dire qu'il vous en manque encore de très nombreuses … surtout pour caractériser un sujet aussi complexe que XRP !

  5. Ripple n’est pas une cryptocurrency car centralisé. La valorisation de ripple est extravagante comme la plupart des crypto. Le bitcoin est un objet numérique qui sert de réserve de valeur pour ceux qui y croit. Si uniquement 100 personne décident que 1 bitcoin Vaux 10 centimes, les achètent tous et effectuent régulièrement des échanges entre eux en payant des frais aux mineurs alors le système tiendra. Certe ça fait un peu secte mais pourquoi pas. On peut critiquer la valorisation ou la vitesse de progression mais le système en lui-même à sa raison d’être.

  6. Je rajouterai aussi qu’une soit disant crypto qui premier tous les jetons pour ensuite les garder au cas où c’est louche. Rien ne les empêche d en distiller de manière discrète pour se faire de l argent sur le dos de ceux qui croient obtenir un jeton déflationniste.

  7. « je trouve cela stupide de croire que cela durera toujours »
    Certains croient que le capitalisme mourra .
    Beaucoup sont morts ou mourront avant .

  8. Bonjour Mr Béchade,

    Je suis incroyablement surpris qu’un journaliste puisse affirmer de telles erreurs. Je ne me permets de vous juger à la hâte car je ne vous connaît pas mais vous ne connaissez visiblement pas vôtre sujet. Une technologie qui apporte une solution (gain de confiance, de sécurité, de temps, et d’argent) avec une équipe de chercheurs et d’ingénieurs solides provenant de la Silicon Valley. Mais aussi des partenaires très fiables (banques nationales, entreprises, états, et même particuliers etc…).
    Vôtre position de journaliste vous donne une certaines crédibilité que je respecte complètent mais vos commentaires et vos jugements complètement erronés altèrent votre vision de la réalité. Documentez-vous, renseignez-vous, étudiez la technologie puis vous serez le bienvenu pour en discuter. Car oui, la technologie Ripple n’est pas parfaite et elle comporte des points à améliorer. Mais vôtre article est à la limite de la plaisanterie voire du ridicule. Peu de gens prendrons le temps de commenter tellement vos propos sont en décalage avec la réalité du sujet. Je sais que vous êtes capable de vous remettre en question puisque vous l’avez déjà fait par rapport a un premier article.
    Bon apprentissage et permettez moi de vous souhaitez bonne continuation.
    Cordialement

  9. Pour information, je précise n’avoir aucunes actions/engagements ni aucun autre type intérêt à promouvoir la technologie Ripple. Je suis un particulier qui m’interesse et étudie la blockchain en général depuis 4 ans. Je ne défends aucun intérêt.

  10. Les medias parlent de « tulipe » ou « bulle ». Le new york stock exchange cest $21 Trillion, c’est une autre échelle tout de même.. je pense que ce n’est que le début de la blockchain et des crypto monnaies et largement de quoi croitre.

  11. Bonjour,

    J’ai lu les commentaires critiques en réaction à l’article et je constate qu’il y a un point majeur qui a été passé sous silence. On peut différer d’opinion sur le caractère innovateur et le potentiel de la technologie. Mais l’affirmation à l’effet que la solution logicielle peut se passer de la monnaie native (XRP), si elle est vrai, soulève une question fondamentale sur l’utilité, et donc la valeur, à terme du XRP. Je n’ai lu personne qui contestait cette affirmation.

  12. C’est très simple, les XRP permettent aux banques, organisations financières ou autre grands groupes (ex: uber, airbnb) de ne pas garder de fond en banque dans diverses devises qui perdent de la valeur à attendre la pour rien (ce que l’on appel des comptes nostro-vostro) et de réaliser ainsi jusqu’à 60% d’économie. Ripple propose aussi des contreparties financières intéressantes pour les organisations qui adoptent le XRP et pour « hedger’ la volatilité du xrp. Il y ‘a plusieurs pdf intéressants (en anglais) à lire sur leur site.

  13. « Et là, on n’a pas fini de rire. Car il faut à chaque fois trouver un « fournisseur » de l’unité de compte qui sera contrepartie de la transaction. »
    c’est vrai qu’en vous lisant, on ne finit plus de rire…surtout sur des passages comme celui-là : le soi-disant fournisseur de l’unité de compte peut tout simplement être l’entreprise Ripple en elle-même avec sa solution XRapid. Et c’est justement pour cela que cette entreprise va connaître un grand avenir ainsi que le XRP : c’est parce qu’il est « neutre » sur le plan monétaire et qu’il sert de pont. On peut transformer n’importe quelle devise en xrp puis du xrp en une devise…la valeur même du XRP n’importe pas pour les échanges à une nuance près, qui fonde toute sa valeur : il n’y en aura que 100 milliards…quand tous seront utilisés alors le cours ne pourra qu’augmenter si la valeur augmente.

    En réalité, soit vous n’avez rien compris à cette histoire, soit vous avez très bien compris que cela remplacerait l’or (le ripple possède la neutralité et le potentiel d’un « or numérique ») sur lequel vous et la chronique agora fondez tous vos conseils d’investissement…Idiot ou manipulateur, à vous de choisir…et de nous dire la vérité !

  14. @ zioun

    « la valeur même du XRP n’importe pas pour les échanges à une nuance près, qui fonde toute sa valeur : il n’y en aura que 100 milliards…quand tous seront utilisés alors le cours ne pourra qu’augmenter si la valeur augmente. »

    Bref, aucun détenteur de XRP ne peut espérer une augmentation importante de sa valeur de son vivant?

    Quel est l’interêt d’investir dans le XRP pour un particulier s’il n’y a pas de besoin de détenir des réserves de XRP pour effectuer les transferts d’argent avec le réseau Ripple ?

    Plus d’infos sur : http://labourseauquotidien.fr/pro-contre-ripple-philippe-bechade-repond/#comment-9921
    Copyright © Publications Agora

  15. Je ne suis pas expert, je sais par exemple qu’ils se servent du carnet d’ordre de bitstamp et celui de bitso (Mexique) pour la liquidité

  16. « la valeur même du XRP n’importe pas pour les échanges à une nuance près, qui fonde toute sa valeur : il n’y en aura que 100 milliards…quand tous seront utilisés alors le cours ne pourra qu’augmenter si la valeur augmente. » Zioun

    Avec 100 milliards de XRP, on sera tous morts quand tous les XRP seront tous utilisés. Alors, où est le bénéfice de l’investisseur si l’utilisation du XRP n’augmente pas sa valeur?

    On défend le potentiel de la technologie de Ripple mais j’aimerais qu’on explique celui du XRP avec des arguments économiques.

  17. Il ne faut pas oublier que le XRP est déflationniste (chaque transaction détruit un petit montant), de plus Ripple agit un peu comme une banque centrale, ils ne flooderont jamais le marché (ils ne peuvent d’ailleurs pas la grande majorité des XRP est sous séquestre cryptographique). Le marché potentiel est aussi potentiellement énorme (bien plus gros que celui des cryptos seules actuelles).

Laissez un commentaire