Inscrivez-vous gratuitement à La Bourse au quotidien


Pourquoi les places européennes sont euphoriques ?

Rédigé le 8 juillet 2016 par | Indices, sociétés et marchés, Toutes les analyses Imprimer

Dans ses déclarations, Pier Carlo Padoan, le ministre italien de l’économie, rappelle « les nouvelles règles de renflouement interne des banques qui offrent une flexibilité, laquelle doit être exploitée, notamment en cas de manifestation du risque systémique ».

Mais qu’est-ce qui euphorise à ce point les places européennes depuis le début de la matinée ?

Et il y a le feu, même si le gouvernement italien martèle qu’aucune banque systémique du pays n’est « en risque »… malgré les 360 Mds€ de créances douteuses qui plombent leur bilan !

Le massage de Monsieur Padoan en clair est le suivant :

L’Europe (et surtout l’Allemagne) nous interdit désormais d’injecter des fonds dans des établissements zombies tels que BMPS ou Banca Emilie-Romagne.

Les créanciers doivent « faire face à leurs responsabilités » – et les déposants sont des créanciers de second rang – et se préparer à être rincés et essorés en cas de restructuration de la dette… ou de liquidation de l’établissement.

Le pire, c’est qu’un simple épargnant peut se retrouver deux fois créancier de sa banque : via ses dépôts et via des SICAV obligataires qui renfermeraient les dettes émises par sa banque !

Mots clé : - - - - -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire