Pourquoi devez-vous faire attention aux volumes

Rédigé le 5 novembre 2012 par | Biotechs et Medtechs, Mid et Small Caps Imprimer

Je vous parle souvent des volumes échangés quand j’analyse les variations de cours d’un titre.

Il faut dire que, pour moi, c’est une donnée essentielle dans la mesure où cela me permet de voir si la variation est vraiment fondée ou si elle repose sur des éléments moins tangibles. En fait, si j’ai les yeux rivés une bonne partie de la séance sur les marchés, c’est afin de débusquer les actions qui bougent de façon exceptionnelle dans de forts volumes (ou plutôt, dans des volumes anormaux) afin de vous alerter parce que cela signifie qu’en général, il va y avoir de l’action et donc des opportunités sur le titre.

Dans ma logique, lorsqu’il y a plus de 1% du capital échangé sur la valeur dès le milieu de la séance, cela veut dire qu’il se passe quelque chose. Attention je parle de 1% de volume qui accompagne une forte variation du titre. En effet, il peut y avoir des échanges de blocs de plus de 1% du capital représentant des sommes considérables sans que cela fasse bouger les le cours. Cela arrive surtout sur les small caps lorsque les gérants préfèrent acheter/vendre des blocs plutôt que de trader en direct sur les marchés.

Prenons un exemple. Imaginez un investisseur qui souhaite acheter par exemple 25 000 titres de SOLUTIONS 30 (FR0010263335), soit l’équivalent de 1% du capital. Il ne va pas les trouver sur le marché (en gros, vous ne pourriez pas passer par votre compte-titres Boursorama ou autre pour les acheter en direct) car il y a peu d’échanges sur le titre. Il va donc mandater son broker pour essayer de lui trouver la contrepartie. Ce même broker va appeler tous les fonds et actionnaires de SOLUTIONS 30, en leur disant qu’il a un intérêt acheteur sur la société et leur demandant s’ils sont potentiellement vendeurs. S’ils le sont, ils vont négocier le prix et une fois le prix de l’échange fixé, la transaction peut se faire. Là, vous vous dites que, du coup, le cours pourrait fortement varier. En théorie oui… sauf que dans la pratique, les blocs se négocient à +/-1% du cours actuel. Vous verrez donc en fin de journée un bloc de 25 000 SOLUTIONS 30 apparaître dans le volume de transaction sans pour autant que le cours n’ait bougé…

De gros volumes, des blocs échangés permettent de voir si les investisseurs institutionnels sont présents lors des transactions. Faites attention aussi au fait qu’il est normal d’avoir une augmentation du volume en période de publication des résultats. Là où cette hausse des volumes sera plus intéressante, c’est lorsque la société ne publie rien, qu’il n’y a pas de newsflow particulier. Car cela veut alors dire que les gérants s’intéressent au dossier dans une période un peu creuse, ce qui est donc plus « anormal » et donc plus intéressant à analyser.

Mais soyez quand même prudent : il peut y avoir des pièges.

Regardez EURODISNEY (FR0010540740). Jeudi 25 octobre, l’action prenait 19% dans un volume représentant 3% du capital pour aussitôt reperdre 9% vendredi avec 2% du capital échangé et encore 5% lundi dernier. Je vous l’ai souvent dit, ce titre reste très spéculatif. Les fondamentaux peuvent être en inadéquation avec la valorisation et il est facile pour les fonds de faire de gros achats pour emporter les suiveurs dans une spéculation effrénée… pour sortir les titres juste après, très rapidement.

Et qui se fait avoir dans l’affaire ? Vous, l’investisseur particulier parce que vous avez cru que si le titre s’emballait, c’est qu’il devait y avoir un newsflow positif que vous ignoriez. EURODISNEY est ici un exemple, mais de tels mouvements contraires en deux ou trois séances de Bourse sont pour le moins… étranges.

Soyez donc très vigilant et, encore une fois, seuls les fondamentaux de l’entreprise comptent avant d’essayer de prendre le train en marche. Et, de toute façon, comme je ne cesse de le dire, on ne rentre pas sur une valeur qui a déjà pris de 6 à 8% en intraday… C’est beaucoup plus prudent même si c’est parfois tentant.

______________________Pour vous aider dans vos investissements______________________

Découvrez la nouvelle lettre confidentielle d’Eric Lewin !

Sur BFM, il lui est impossible de révéler certaines informations sans risquer de provoquer de forts mouvements boursiers… Pourtant, il a à sa disposition des données essentielles qui pourraient vous permettre de profiter de ses meilleures opportunités et viser des plus-values exceptionnelles !

Désormais, vous pouvez en profiter en exclusivité et surtout, en toute confidentialité – pour des opportunités beaucoup plus explosives ! Continuez votre lecture…

Eric Lewin
Eric Lewin
Rédacteur en Chef de La lettre PEA et Mes valeurs de Croissance

Journaliste pour BFM Business et dans d’autres médias… conseiller pour un fonds Small Caps chez CFD Asset Management… responsable de la salle de marché chez EuroLand Finance… consultant pour dirigeants d’entreprise…

Le parcours professionnel d’Eric Lewin est tout simplement remarquable – et représente un atout considérable pour vos investissements : un carnet d’adresses rempli, l’expérience de la réalité des publications de résultats, de la manière dont les « insiders » et les institutionnels fonctionnent…

Cette expérience multi-facettes lui permet de lire entre les lignes des marchés – et de révéler aux lecteurs de La lettre PEA des conseils de tout premier ordre pour se constituer un PEA alliant solidité… et économies d’impôts !

En savoir plus sur La Lettre PEA et Mes Valeurs de Croissance.

Un commentaire pour “Pourquoi devez-vous faire attention aux volumes”

  1. Merci pour ce Conseil de Base qu’on a parfois Tendance à oublier.

Laissez un commentaire