Pourquoi avoir un plan de trade est indispensable… surtout en ce moment

Rédigé le 29 avril 2015 par | Apprendre la Bourse, Toutes les analyses Imprimer

D’abord, avoir un plan de trade, c’est avoir : un point d’entrée, un ou deux objectifs et un stop loss avant de prendre position. On n’entre pas au pif, en se disant « bah, je verrai bien quand je vendrai ».

Donc un plan de trade sert à cibler vos points potentiels d’intervention et à être préparé à l’avance aux différents mouvements des prix possible, afin soit d’en profiter, soirt, au contraire, de laisser le trade de côté / sortir votre position.

Cela revient à avoir un plan de bataille avant de lancer ses troupes à l’assaut. Sans plan de bataille, vous n’avez ni stratégie, ni objectif, ni mesure du risque pris. Ou à l’inverse, pour citer Coluche : « Tout objectif flou conduit irrémédiablement à une connerie précise ».

La première étape consiste donc à repérer graphiquement – et à l’avance – les zones de support et de résistances majeures des prix.

Ces « zones-cibles » que je mets en évidence quand je vous propose une analyse, sont les meilleurs points d’intervention offerts par le marché. En effet : c’est sur ces niveaux que le potentiel de gain est optimum, qu’une impulsion conséquente des prix a le plus de probabilité de se manifester, et que le risque que vous prenez est le plus maitrisé.

L’exemple d’Amazon : tout était bien cadré

Pour mieux comprendre, prenons le plan de trade que je vous ai proposé vendredi dernier sur  AMAZON.COM (AMZN-Nasdaq).
Je reprends le graphique et vous indique, en cercle bleu, les niveaux d’intervention optimaux.

Ceci étant fait, la deuxième étape consiste tout simplement à attendre que les prix reviennent au contact de ces zones- cibles. Mais – c’est absolument capital – vous ne devez vous autoriser à intervenir que SI, ET SEULEMENT SI, un signal (souvent technique) vient confirmer cette prise de position à ce moment-là. Car les supports, ou résistances, aussi solides qu’ils puissent paraitre, finiront toujours par casser un jour ou l’autre.

Et si le signal d’intervention ne se manifeste pas ? Eh bien pas de trade !  Ni de prise de risque…
Et c’est là qu’avec un peu de recul – et, je l’avoue, le sourire aux lèvres – je reprends le cas d’Amazon, qui, une fois de plus, nous donne un bel exemple de la démesure du comportement des marchés actuels.

Car Amazon, vous le savez, avait publié ses résultats du premier trimestre après la fermeture des marchés, résultats qui étaient TRES mauvais. Je vous proposais un plan de trade pour vendre l’action en cas de signal (de l’indicateur SMI) intervenant dans la zone de résistance des 400 $ (rectangle rouge horizontal). Pourtant, rien ne s’est passé comme prévu.

… Et en suivant le plan de trade, vous avez évité le pire

Que s’est-il alors passé ?

Il est 15 H 25. Le marché va ouvrir et le ciblage graphique que j’ai fait me semble sérieux : je me prépare à prendre position tout en me demandant si je vais arriver à réagir assez vite car, au vu des résultats et du prévisionnel, je crains qu’un gap baissier se produise et ne me permette pas de dérouler mon plan de trade.

Eh bien chers amis, que nenni. L’action ouvre sur un gap haussier de plus de… 12% ! Ahahah !
Autant vous dire que le plan de trade restera à l’état de simple plan ; et ce plan aura au moins eu un avantage de m’éviter une grosse erreur !  

Résultat des courses : Amazon passe d’un PER 2015 de 975 avant la publication des résultats à un nouveau PER… de 1 113 après publication.
Je vous laisse apprécier ce comportement des marchés.… Mais autant vous dire qu’avec un PER de 1 113 – et même si l’approche par PER peut être critiquée – je ne suis pas prêt de mettre un seul cents de mon capital à l’achat d’un telle d’action.

En effet c’est un jeu bien trop dangereux car à la moindre annonce décevante le titre peut s’effondrer. A l’instar de Twitter Inc. (US90184L1026 TWTR) qui vient de plonger instantanément de 18%… suite à une publication de résultat pas à la haute des attentes des « analystes ». Allez comprendre…

Bref, d’où l’importance de vous en tenir à votre plan de trade. CQFD.

Bons trades,

Gilles

Mots clé : - -

Gilles Leclerc
Gilles Leclerc
Trader

Gilles a tout d’abord commencé dans la grande finance. Avec un MBA de la prestigieuse université américaine de Hartford, il a ensuite intégré la direction Financière IBM Europe et ensuite d’IBM Corporation (headquarters mondial). Puis, peu à peu, la passion boursière le gagnant, il s’est tourné vers les activités de trading.

Cela fait maintenant 20 ans que Gilles trade sur les marchés et il se consacre exclusivement à cette activité depuis une dizaine d’années.

Dès 2008, il fut l’un des premiers à pressentir les modifications profondes qu’allaient occasionner l’utilisation intensive des algorithmes sur les marchés financiers ; il a su s’adapter en mettant en place de nouvelles stratégies de trading répondant à ce nouvel environnement. Il créa donc son propre système de trading tout à fait spécifique et basé sur des concepts innovants.

De façon à prouver la validité de son approche, il reste l’un des rares traders/analystes à poster régulièrement ses prises de position en « Live » sur un site d’Analyse Technique de renommée ( Univers Bourse ) où il partage l’intégralité sa méthodologie.

Il intervient désormais dans La Bourse au Quotidien afin de partager son expérience et de proposer ses analyses et sa méthode au plus grand nombre.

Laissez un commentaire