Pour l’instant, pas de lueur d’espoir

Rédigé le 3 février 2016 par | Statistiques et données macro, Taux & Devises Imprimer

Aujourd’hui, mercredi, malgré de bonnes publications corporate (LVMH ou Unibail-Rodamco ont publié des comptes meilleurs que prévu), le CAC reste hésitant.

Il faut dire que dans le reste de l’Europe, les publications sont plus mitigées : Suisse Swatch Group ou ABB ont déçu et chutent en Bourse. Pour ce qui est de la Suisse, on retiendra également l’offre du groupe public chinois ChemChina sur Syngenta (d’un montant de 43 Mds$).

Et comme toujours, le reflux du prix du baril de pétrole n’aide pas (attention aux stocks hebdomadaires de Brut cet après-midi) et le segment bancaire est de nouveau attaqué sur fond de craintes concernant… les banques italiennes.

On notera également une poursuite de la baisse des rendements obligataires. D’un côté, la décision prise par la BOJ de passer en taux négatifs, en fin de semaine dernière, pousse les taux courts en territoire négatif un peu partout dans le monde.

Outre l’effet ricochet que cela a sur la partie longue de la courbe, la baisse des taux longs est également une conséquence du phénomène de fuite vers la sécurité et le refuge en place depuis le début de l’année. Aux Etats-Unis, le contrat du TNote (qui évolue en sens inverse de son rendement) poursuit d’ailleurs sa hausse en ligne droite en retour dans une importante zone tampon sur le court terme (cf encadré noir sur ce graphique journalier).

cours du T-Note

Enfin, on a pris connaissance ce matin d’un indice PMI Markit Composite en zone euro ressorti en janvier à un plus bas de quatre mois. Aux Etats-Unis, on surveillera tout à l’heure les chiffres de l’enquête ADP sur l’emploi de janvier ainsi que l’ISM des services.

Mots clé : - - -

Mathieu Lebrun
Mathieu Lebrun
Rédacteur en Chef d'Agora Trading

Mathieu Lebrun est analyste financier. Il commence sa carrière chez Fortis Banque pour intégrer la table de négociations sur devises au sein de la salle des marchés du groupe Natexis Banques Populaires. En 2004, il intègre un cabinet de conseil sur produits dérivés en tant qu’analyste technique et obtient son diplôme d’Analyste Technique délivré par la STA (Society of Technical Analysis).

Depuis près de 10 ans, il s’est forgé une solide expérience sur les marchés financiers. En juin 2013, il décide de créer un service de trading simple et efficace : Agora Trading. Pour ses abonnés, il combine à merveille sa lecture des différentes classes d’actifs et leur corrélation pour en tirer le meilleur. Vous pouvez ainsi vous positionner en toute simplicité, en exploitant des outils de trading ultra-efficaces, les certificats Turbos.

En savoir plus sur Agora Trading.

Laissez un commentaire