Pour le cyclone Florence, Wall Street ne sortira ni les bottes ni les parapluies

Rédigé le 14 septembre 2018 par | Matières Premières, Pétrole Imprimer

L'ouragan Florence approchant des cotes de Caroline du NordC’est jour de cyclone sur la côte Est des Etats-Unis, « Florence » vient de toucher terre et l’œil se situe ce matin entre Wilmington et le cap Hatteras (où l’océan pourrait monter de trois mètres et submerger une partie du littoral de la Caroline du Nord, puis du Sud cet après-midi).

Mais avec une puissance déjà rétrogradée en catégorie 1, le vent fera peu de dégâts et on ne redoute plus que de sévères inondations sur la frange côtière.

Wall Street au sec

Ensuite, les principales villes touchées par de fortes pluies devraient être Atlanta (siège de Coca-Cola), puis Chattanooga… Wall Street devrait survivre !

Les assureurs se réjouissent déjà que « Florence » s’apparente à une grosse tempête et ne cause pas le genre de dévastations que l’on a pu observer au Japon il y a une dizaine de jours (Osaka a subi son pire typhon depuis 25 ans).

Par ailleurs, l’activité pétrolière sera finalement peu perturbée, d’où la grosse rechute des cours du pétrole jeudi soir sur le NYMEX (le WTI retombant sous les 69$), à mesure que la puissance de « Florence » était revue à la baisse.

Les nuages s’amoncellent au-dessus des bourses chinoises…

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Mots clé : - - - -

Laissez un commentaire