Portrait chinois d’une flambée des prix de l’immobilier

Rédigé le 30 août 2016 par | Indices, sociétés et marchés, Toutes les analyses Imprimer

J’ai été tenté de présenter cette news sous forme d’un quizz du style « Mais qui se cache derrière la bulle immobilière dans ces 3 régions des USA ». Mais dès l’énoncé du rapport S&P/CoreLogic/Case-Shiller, cela devient presque trop évident.

Si le prix des maisons individuelles a augmenté aux Etats-Unis de +5,1% au mois de juin (contre +5,3% en mai), le phénomène s’exacerbe dans les villes situées dans l’ouest (le Pacific Northwest en particulier avec Portland et Seattle qui flambent de +10%) et le sud des Etats-Unis (Floride notamment).

Traversez la frontière canadienne et vous verrez les prix flamber à Vancouver. Et voici les 3 villes d’Amérique du nord qui comptent le plus fort taux de population chinoise.

En ce qui concerne Miami, les flambeurs Chinois ne sauraient faire l’impasse, et la Silicon Valley demeure bien sûr très prisée… mais les prix ont déjà tellement monté !

Pour résumer, parmi les 20 métropoles concernées par l’enquête, là où les prix grimpent le plus vite, c’est là où les Chinois achètent des biens à partir de 500 000$ (le double de la moyenne nationale) et jusqu’à… « no limit ».

Mots clé : -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire