Pondération du nouveau CAC PME : toujours raté

Rédigé le 8 avril 2014 par | Mid et Small Caps Imprimer

Je reviens sur le CAC PME suite à mon récent passage sur BFM Business. Comme vous le savez, cet indice a été modifié le 1er avril dernier en raison notamment de la sortie de sociétés ne pouvant finalement pas intégrer l’indice puisqu’elles appartiennent à des holdings. Citons par exemple M6 (FR0000053225), Eutelsat (FR0010221234) ou encore Rémy Cointreau (FR0000130395).

Il y a eu au total 10 sorties et 10 nouvelles entrées, ce qui est énorme moins d’un mois après le lancement de cet indice. Je ne reviendrai pas sur les sorties – abondamment évoquées vendredi dernier – mais plutôt sur les entrées et donc sur la nouvelle composition de l’indice. Et, force est de constater que ce nouveau CAC PME prête encore une fois à critiques et polémiques…

Un indice trop volatil et trop spéculatif

D’abord, une fois encore, une poignée de valeurs pèse trop lourd dans cet indice. Citons notamment Ingenico (FR0000125346), Eurotunnel (FR0010533075) et Solocal Group (FR0010096354) avec 7,5% de l’indice chacun au jour de cette nouvelle composition. Suivent de très près Maurel & Prom (FR0000051070) avec 7,23% et Soitec (FR0004025062) avec 7,16%.

Cela fait donc 5 valeurs qui pèsent plus de 36% de l’indice et, parmi elles, deux sont ultra-spéculatives – capables de faire des bonds ou des chutes de 10% dans la journée. Il s’agit de Soitec dont les pertes s’accumulent depuis des années et de Solocal Group dont la situation financière est encore délicate même s’il y a des signes d’amélioration, notamment en termes de discussions avec les banques créditrices. Faire reposer près de 15% de cet indice sur ce genre de boîtes me paraît énorme.

Il est également notable de souligner que, dans cette nouvelle composition, les biotechs et autres medtechs pèsent encore plus lourd que dans la première version du CAC PME : environ 25% contre 22% initialement. Ainsi, les Carmat (FR0010907956), Valneva (FR0004056851) et autres Cellectis (FR0010425595) confèrent à ce CAC PME une dimension extrêmement spéculative. Si l’on fait une simple addition, en prenant Soitec, Solocal ou encore les biotechs, on obtient 40% de l’indice assis sur des dossiers volatils.

Certes, les optimistes diront qu’il y a actuellement une bulle sur les biotechs avec des investisseurs américains qui veulent faire leurs emplettes à Paris. Néanmoins, ce sont des valeurs et un secteur très risqués. D’ailleurs toutes les sociétés cotées ne réussiront pas forcément à passer muer leurs essais cliniques en un médicament commercialisable digne d’un blockbuster…

Faire figurer autant de sociétés d’un même secteur dans un indice me paraît énorme, comme s’il y avait 9 banques au sein du CAC 40…

Toujours pas convaincu

Bon je suis peut-être un peu dur avec cet indice mais je vous livre tout simplement le fond de ma pensée. Il me paraît également hallucinant que les entreprises doivent prouver leur éligibilité au PEA-PME par un communiqué. Depuis quelques jours, ma boîte e-mail est saturée par de nombreux communiqués, indiquant que telle ou telle société est éligible au PEA-PME. Cela me paraît étrange qu’il n’y ait pas de liste indiquée par Bercy et que ce soit aux entreprises de prouver leur appartenance.

Bref, en dépit de mois de travaux, réalisés sans doute par de brillants cerveaux, le résultat reste décevant et on a l’impression encore de patauger quelque peu. Certains brokers en arrivaient même à ne pas accepter les ordres de Bourse sur certaines valeurs, simplement parce que le doute s’instillait sur une éligibilité ou non d’une valeur.

Voici donc la nouvelle composition / pondération de l’indice

Vous pouvez cliquer sur le nom des valeurs pour voir les analyses que nous avons publiées à leur sujet.

Nouvelle pondération de l’indice CAC PME (FR0011710375) : en grisé, les nouveaux entrés
LibelléISIN
PONDERATION
AB SCIENCEFR00105572642,51%
ADOCIAFR00111842410,53%
ARCHOSFR00001824792,25%
ARTPRICE COMFR00000747831,73%
AVIATION LATECOEREFR00000322782,49%
BIGBEN INTERACTIVEFR00000740721,03%
BIOALLIANCE PHARMAFR00100955961,78%
BOIRONFR00000611290,70%
CARMATFR00109079563,32%
CELLECTISFR00104255951,11%
CHARGEURSFR00001306921,46%
DBV TECHNOLOGIEFR00104173450,64%
EXEL INDUSTRIEFR00045276380,93%
GENFITFR00041631113,97%
GROUPE EUROTUNNELFR00105330757,50%
GROUPE GORGEFR00000626711,65%
HI-MEDIAFR00000759881,02%
HYBRIGENICSFR00041539300,66%
INGENICOFR00001253467,50%
INNATE PHARMAFR00103314212,97%
INTERPARFUMSFR00040242221,48%
IPSENFR00102591502,60%
MAUREL & PROM NIGERIA (MPI)FR00111209142,29%
MAUREL ET PROMFR00000510707,23%
METABOLIC EXPLORERFR00041770461,36%
MGI DIGITAL GRAPHICFR00103538881,74%
MONTUPETFR00000370464,43%
NATUREXFR00000546941,16%
NEOVACFR00040327460,84%
NEXTRADIO TVFR00102409941,95%
NICOXFR00000741302,10%
PARROTFR00040382630,98%
SAFTFR00102081652,60%
SARTORIUS STED BIOFR00000532662,04%
SOITECFR00040250627,16%
SOLOCAL GROUPFR00100963547,50%
STENTYSFR00109494041,82%
TRANSGENEFR00051750801,18%
VALNEVAFR00040568512,66%
VIRBACFR00000315771,15%

 PS : retrouvez tous les articles sur l’indice CAC PME

Mots clé :

Eric Lewin
Eric Lewin
Rédacteur en Chef de La lettre PEA et Mes valeurs de Croissance

Journaliste pour BFM Business et dans d’autres médias… conseiller pour un fonds Small Caps chez CFD Asset Management… responsable de la salle de marché chez EuroLand Finance… consultant pour dirigeants d’entreprise…

Le parcours professionnel d’Eric Lewin est tout simplement remarquable – et représente un atout considérable pour vos investissements : un carnet d’adresses rempli, l’expérience de la réalité des publications de résultats, de la manière dont les « insiders » et les institutionnels fonctionnent…

Cette expérience multi-facettes lui permet de lire entre les lignes des marchés – et de révéler aux lecteurs de La lettre PEA des conseils de tout premier ordre pour se constituer un PEA alliant solidité… et économies d’impôts !

En savoir plus sur La Lettre PEA et Mes Valeurs de Croissance.

Laissez un commentaire