Point sur l’IBEX après le plan d’aide aux banques espagnoles

Rédigé le 19 juin 2012 par | Autres indices Imprimer

Il y a dix jours, l’Europe annonçait qu’elle pourrait mettre jusqu’à 100 milliards d’euros pour aider les banques espagnoles. Pour une fois, l’Europe n’a pas attendu la dernière minute pour agir, et a proposé directement un plan qui dépasse, a priori, les besoins de recapitalisations des banques espagnoles.

Pour autant, beaucoup d’incertitudes demeurent. Le taux du prêt devrait être de 3% sur dix à quinze ans. Mais on ne sait pas encore le détail des modalités, ni s’il passera par le MES ou le FESF. Ce point un peu technique a son importance car s’il passe par le MES, il aurait priorité sur les détenteurs d’obligations d’Etat espagnol. Cela explique d’ailleurs en partie les nouveaux plus-hauts des taux à 10 ans espagnols, qui ont atteint un record historique à plus de 6,9%.

Pourtant, après ce plan, la situation des banques espagnoles semble enfin officialiser le pire et le plus dur est peut-être désormais derrière nous. Cela d’autant que je pense qu’il ne faut pas sous-estimer la capacité de rebond des Espagnols…

En avril dernier, je vous mettais déjà en garde contre l’Espagne. Et s’il est vrai, comme je l’écrivais, que j’attendais un léger rebond avant la descente aux enfers de l’IBEX (je donnais comme objectif les 6 800 points alors que nous étions sur les 8 000 points), nous sommes allés directement à 6 000 points en fait. Aujourd’hui que ce point bas a été touché, que pouvons-nous anticiper ?

Nette réaction sur le bas du canal baissier

Regardez le graphique journalier de l’indice espagnol :

Graphique journalier IBEX
Pour agrandir le graphique, cliquez dessus

A la vue des éléments techniques, je pense que nous pourrions voir un rebond dans un premier temps.

Les indicateurs mathématiques, comme le RSI à 14 jours, se sont redressés et commencent à concrétiser une divergence haussière de l’indice. En d’autres termes, les indicateurs ne baissent plus et nous alertent plutôt sur un excès baissier à court terme du marché. Les conditions s’améliorent donc techniquement.

La configuration est d’autant plus intéressante que l’indice a réagi proche du bas du canal baissier en place ces derniers mois, et de façon très nette le 4 juin dernier – une semaine avant l’annonce du plan d’aide aux banques espagnoles. La zone des 5 987 points sur laquelle l’IBEX s’est repris est donc désormais un niveau de support majeur et le rebond devrait se poursuivre tant que nous préservons ce seuil cet été.

Quel objectif pour les prochains mois?

Devant la volatilité de l’indice espagnol, particulièrement rapide et plus risqué que le CAC 40, on privilégiera une entrée sur repli pour les audacieux qui voudraient jouer ce rebond.

Vous viserez alors un retour sur les 7 500 points, anciens plus-bas de l’année dernière et solide résistance à court terme. Cela nous donne un rebond de plus de 20% tout en étant un objectif raisonnable. Cette zone de résistance des 7 500 points est également proche de la borne haute du canal baissier et du retracement de 23,6% de la baisse depuis 2010.

Ce sera un enjeu considérable pour l’IBEX !

Mais soyez conscient que tout est plus volatil et plus violent sur cet indice. Il faut donc intervenir avec prudence donc, même si la configuration me semble tout à fait digne d’intérêt techniquement. Par exemple si, comme moi, vous jouez les mouvements avec des Turbos, ne prenez pas un levier trop important, ni un stop trop proche.

10 Trades gagnants sur 10 !

Après une période difficile, les performances sont de retour. Voici les 10 dernières prises de position de Sébastien Duhamel, toutes débouclée en gain. Pour dynamiser votre portefeuille par des allers-retours rapides, suivez notre stratégie.

Trades gagnants Levier7

Mots clé : - - -

Sebastien Duhamel
Sebastien Duhamel

Laissez un commentaire