Point stratégique Pictet : La Fed nous teste-t-elle avant de relever ses taux ?

Rédigé le 6 septembre 2016 par | Indices, sociétés et marchés, Toutes les analyses Imprimer

Lors de sont point stratégie qui s’est tenu ce midi, Pictet renouvelle sa recommandation d’achat sur les actifs (dette et actions) émergents, sur les valeurs japonaises (une constante)… avec un argument supplémentaire, cette fois.

Point stratégique Pictet : Et si la Fed nous testait avant de relever effectivement ses taux ?

Non seulement la BOJ (la banque centrale du Japon) ramasse massivement des ETF et des titres nippons (et elle va continuer), mais le marché japonais ne se porte jamais si bien – en relatif – que lorsque la Fed remonte ses taux.

C’est d’habitude un signe de bonne santé de l’économie américain, qu’il convient de tempérer, ce qui signifie que la demande mondiale devrait augmenter. Il n’en serait pas forcément de même cette fois… mais comme les évolutions du marché sont régies par de considérations « techniques », le réflexe habituel devrait jouer dans un 1er temps.

La Fed est-elle vraiment déterminée, comme elle tente de la faire croire (toutes les dernières déclarations vont dans ce sens), à remonter ses taux dès le 21 septembre ? Ce n’est pas certain.

Mais si les marchés « acceptent » sans broncher le scénario qu’il pourrait y a avoir 2 hausses de taux en septembre et décembre, elle devrait profiter de cette opportunité pour reprendre une « normalisation » qu’elle repousse depuis 9 mois.

Mots clé : - - - - -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire