Point après la crise japonaise : les niveaux à surveiller sur le Dow Jones

Rédigé le 21 mars 2011 par | Analyses indices, Autres indices, US Imprimer

A l’ombre de la crise : profitez en toute simplicité de la croissance des pays émergents…

La Chine vient de coiffer le Japon à la deuxième place des puissances mondiales. Dans son dernier numéro hors-série, notre spécialiste des investissements géostratégiques pour les particuliers vous offre la possibilité de profiter de la hausse du niveau de vie des Chinois…

Pour mettre à profit son conseil, il suffit d’agir sans attendre…

__________________________________________

Responsable du service Levier7, un service de trading sur les produits dérivés

Après la chute historique du Nikkei, qui a entraîné celle des marchés américains et européens, faisons le point sur l’un des indices le plus scruté au monde : le Dow Jones.

Regardons tout d’abord la situation de long terme avec ce graphique en données hebdomadaires :

Graphique: Dow Jones (en données hebdommadaires) Pour agrandir le graphique, cliquez dessus

◊ Un peu de recul : une correction était attendue… mais pas de cette ampleur Tout d’abord, soyons clairs. Depuis la fin janvier (et surtout la mi-février), je voyais un risque de correction significatif sur les indices, aussi bien aux Etats-Unis qu’en Europe. Je vous en parlais le 21 février dans ces lignes.

Sur le Dow Jones, nous étions en haut d’un canal ascendant, comme vous le voyez sur ce graphique. L’indice est allé buter sur la résistance horizontale majeure à moyen terme, à 12 700 points, correspondant aux anciens plus hauts de février 2007 et plus bas d’août 2007. Nous serions donc peut-être, d’après la théorie elliottiste, en fin de vague 5, initiée depuis 2009.

Sur le CAC ou le S&P, nous avions également une figure de type biseau ascendant caractéristique de cette vague. J’en parlais alors dans une video à mes abonnés. [Ndlr : pour bénéficier des conseils précis de Sébastien et pour accéder à toutes ses videos d’analyse, abonnez-vous à Levier7.]

La correction s’est mise en place en février : tous les éléments techniques étaient réunis comme je vous le disais dans mon billet du 21. Une première vague de correction à court terme sur les indices américains et européens s’est donc ainsi mise logiquement en place jusqu’à lundi dernier. Pour autant, à ce moment là, un rebond à court terme commençait à apparaître avec des éléments concordant sur les indices.

Sans les événements exceptionnels au Japon, et surtout les développements du risque de catastrophe nucléaire à partir de mardi, nous aurions probablement eu un rebond sous forme de pullback contre l’ancien biseau ascendant sur le CAC ou le S&P. Le scénario à moyen terme était pour moi limpide. Sauf que, sur le court terme, il était impossible d’envisager une baisse si rapide (et sans rebond technique !) de l’indice japonais puis des indices US et européens.

◊ La force des indices américains Contrairement à l’indice Japonais ou au CAC, ce qui me frappe le plus, c’est l’impressionnante force (relative) des indices américains (et notamment du Dow Jones) par rapport à ses principaux homologues.

Là où le Nikkei a quasiment testé ses plus bas de 2009 et où le CAC a presque retracé la progression depuis novembre 2010, les indices américains continuent à donner des signes de force en restant au-dessus de leurs plus hauts d’avril 2010 (l’équivalent des 4 080 points sur le CAC !).

On peut s’en étonner : les deux géants économiques japonais et américains ont de forts liens. Nos indices européens ne surréagissent-ils pas un peu ? Regardons le Dow Jones en graphique journalier pour tirer cela au clair :

Graphique: Dow Jones (en données journalières) Pour agrandir le graphique, cliquez dessus

Dans l’immédiat : mini-rebond dans une configuration négative Comme vous le voyez, la correction récente a été à peu près deux fois moins importante que sur nos indices européens. Le Dow Jones ne teste pas du tout les mêmes niveaux mais les enjeux n’en sont pas moins importants.

Désormais, la configuration est négative à moyen terme tant que nous sommes sous les 12 700 points (ou sous les récents plus hauts à 12 390 points). Le RSI confirme d’ailleurs cette idée et reste sous le niveau des 41, à la fois ancien support oblique et horizontal qui constitue désormais une résistance stratégique.

Mais, à court terme, nous sommes revenus en bas de canal, ce qui veut dire que vous devez vous attendre à un petit rebond.

11 450 points : pour un rebond court terme L’indice américain est revenu proche des 11 450 points — le premier niveau de support significatif à court terme. Il correspond aux anciens plus hauts de novembre 2010, et pourrait permettre un rebond important du marché à court terme.

11 250 points : niveau majeur à surveiller Juste au-dessous, on trouve les 11 250 points, ancien plus haut d’avril 2010. Ce niveau est proche du bas de canal en cours depuis juillet 2010 (support majeur donc) et de la moyenne mobile à 144 jours qui avait bien fonctionné en février 2010. Ce niveau est donc triplement important, et c’est le niveau à surveiller. Il sera déterminant pour confirmer la nature de la correction en cours à moyen terme.

Un rebond est donc probable sur le Dow Jones dans cette zone des 11 250/11 450 en direction au minimum des 12 000 points. Ce niveau désormais résistance sera important à surveiller à court terme. En cas d’échec à dépasser ce niveau, vous jouerez le repli jusqu’au bas du canal. Si on arrive à le dépasser, nous irions sans doute tester les 12 390 points, avec à la clé probablement un échec et une reprise de la correction.

Depuis quelques semaines, nous sommes dans un marché beaucoup plus volatil, et cela pourrait être le cas pendant de long mois.

Cela n’empêchera donc pas les rebonds — qui seront tout aussi violents que les vagues de baisse. Je vous recommande de rester prudent dans ce marché, même si il devrait y avoir de nombreuses opportunités pour le trader de court terme !

Articles du même auteur Turbos : stop aux idées reçues ! (1) Turbos : stop aux idées reçues ! (2)

Si vous voulez discuter de cela, sachez que je serai présent au Salon de l’Analyse Technique vendredi 25 et samedi 26 sur le stand Agora/MoneyWeek.

[NB : Je ferais également une formation sur la façon dont j’utilise l’analyse graphique et les figures à Montpellier le 11 avril prochain. Dans un souci pédagogique, j’ai choisi de limiter le nombre de places de cette formation à 20 personnes pour pouvoir échanger avec chacun d’entre vous personnellement. Vous pourrez trouver plus de renseignements pour vous inscrire sur ce lien.]

Sebastien Duhamel
Sebastien Duhamel

Laissez un commentaire