Inscrivez-vous gratuitement à La Bourse au quotidien


PMI : il faut le célébrer comme une bonne surprise

Rédigé le 24 octobre 2016 par | Analyses indices, Autres indices, Indices, sociétés et marchés, Statistiques et données macro, Toutes les analyses Imprimer

PMI : quand c’est aussi bon que prévu, il faut le célébrer comme une bonne surprise

Le mois d’octobre n’en finit pas de surprendre agréablement. Les mauvaises nouvelles sont digérées aussi aisément qu’un bouillon de légumes allégé ; les bonnes sont immédiatement nappées d’une bonne sauce qui masque leur caractère insipide.

Après un été marqué par une activité médiocre dans le secteur privé, le début de l’automne devait logiquement se solder par un petit sursaut conjoncturel, ne serais-ce que par un « effet de base » (ce à quoi on compare les derniers chiffres) positif.

Pas de surprise avec les PMI manufacturiers publiés ce lundi, mais les marchés semblent succomber à un « effet de ravissement ».

La seule petite surprise provient du sursaut plus marqué que prévu du « flash » PMI français qui s’est redressé de +2,6 points (au lieu de +2%) à 51,3 contre 49,7 en septembre… mais le PMI des services  se dégrade à 52,1 contre 53,3 (ce n’était pas prévu non plus).

Le PMI allemand s’envole comme prévu de +3 points vers 55,1 et le gouvernement s’empresse de revoir le PIB germanique de +1,7 à +1,8% grâce à la hausse des dépenses fédérales consacrées à l’accueil des migrants. Notez que de la pure dépense se transforme ipso facto en PIB et en surcroît de consommation. Ne serais-ce pas déjà un ersatz d’helicopter money ?

Globalement, le PMI de l’eurozone ressort en hausse de +1,1 points à 53,7, ce qui est conforme aux anticipations, mais justifie -aux dires des commentateurs- que les indices boursiers retracent leur zénith estival (4580 à Paris, 3.110 pour l’Euro Stoxx 50) et même printanier (à 0,5% du sommet annuel du 22 avril).

Mots clé : - - - - -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire