Les PMI « définitifs » sont « bof »… et Trump va nous distribuer des baffes

Rédigé le 1 octobre 2018 par | Statistiques et données macro Imprimer

finance trading cours écran chiffres bourse cours courbes chandellesPour une fois, les PMI définitifs sont aussi proches que possible des estimations initiales. En conséquence, il n’y a pas de mauvaises surprises à ajouter aux mauvaises surprises, c’est toujours ça.

Mais les conjoncturistes retiendront que l’activité manufacturière en Allemagne est bien aussi « pire » qu’en première estimation, soit un recul de 55,9 au mois d’août vers 53,7 en septembre, et c’est un plus bas depuis août 2016. En France, le recul est bien de 1 point, à 52,5, et c’est un plus bas depuis février 2017.

Le PMI manufacturier de l’eurozone recule logiquement de 54,6 vers 53,2 en septembre… et là, cela fait -0,1 point par rapport aux 53,3 communiqués en première estimation.

Gare au secteur automobile européen

Et tout ceci avant même que Trump ne s’en prenne au secteur automobile en Europe et que les relations commerciales transatlantiques ne tournent à l’orage (plusieurs impacts de foudre sont anticipés outre Rhin et jusqu’en Bavière).

En effet, les Etats-Unis viennent d’en terminer in extremis avec le gros morceau du moment, la refonte de l’accord NAFTA (North American Free Trade Agreement, ALENA en français, entre les USA/ le Mexique/ le Canada). Donald Trump va pouvoir se consacrer entièrement à distribuer des baffes aux exportateurs européens.

Et si Donald Trump déclenchait le prochain krach ?

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Mots clé : - - - -

Laissez un commentaire