Plus rien ne tirera les marchés de leur coma, ni la croissance US, ni l’inflation

Rédigé le 22 décembre 2016 par | Fed, US Imprimer

Voilà, ça y est : on a pris connaissance d’à peu près tous les chiffres du jour aux Etats-Unis : une sorte d’effet ketchup après trois jours de disette en termes d’indicateurs économiques.

La dernière ondée nous a apporté une hausse de 0,2% des dépenses de ménages tandis que les revenus ont stagné. L’inflation PCE (la plus surveillée par la Fed) se tasse à +1,4% en novembre, en repli par apport aux +1,6% d’octobre. Le consensus anticipait alors +1,8% d’ici fin décembre.

Passons rapidement sur les indicateurs avancés… qui n’avancent pas (ils stagnent) pour nous intéresser à la dernière estimation du PIB américain pour le 3e trimestre. Il revu une fois de plus à la hausse de +3,2% à +3,5% dans l’indifférence générale. Les dépenses de consommation sont également revues à la hausse à +3% contre +2,8%, rien que de très banal.

Peut-être fallait-il y voir la conséquence d’un contre feu avec des commandes de biens durables qui chutent de -4,6%… mais c’est raté. Hors transport (et aéronautique principalement), la hausse atteint +0,5%, donc pas de coup de frein conjoncturel avéré.

Peut-être les opérateurs auraient-ils pu s’émouvoir de la nette dégradation des chiffres hebdomadaires du chômage (+21000 à 275000) du 10 au 17 décembre… aucune réaction d’aucune ne fut décelable ni sur les indices boursiers ni sur le marché des changes entre 14h30 et 15h. J’allais évoquer une fois de plus la camisole algorithmique, mais vu la profondeur du coma dans lequel les bourses sont plongés, il serait plus juste d’évoquer un gros shoot de penthotal ou de barbituriques.

Mots clé : -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire