Plongeon du commerce extérieur chinois : un vrai coup de frein !

Rédigé le 8 mars 2016 par | Indices, sociétés et marchés, Matières Premières, Toutes les analyses Imprimer

Quand les chiffres sont excessifs, ils deviennent insignifiants. Au premier degré, les statistiques chinoises du mois de février peuvent être ressenties comme un coup de massue avec l’annonce d’un effondrement de -25,4% des exportations puis une chute pas tout à fait symétrique des importations -13,8%.

Il faut remonter 7 ans en arrière, en plein ralentissement mondial pour observer (exprimé en volume) un commerce extérieur chinois aussi déprimé… Mais que l’on se rassure, tout ne va pas si mal, c’est juste que le Nouvel An lunaire a plongé le pays durant une semaine dans une sorte de « super 15 août ». La plupart des entreprises ont fermé leurs portes tandis que les salariés se dispersent aux 4 coins de l’Empire du Milieu par tous les moyens de locomotion possibles.

Tenez, prenez l’automobile: la Chine a battu tous ses records de kilomètres de bouchons début février, jamais il n’avait été comptabilisé autant de voitures sur les routes, jamais les péages autour de Pékin n’avaient enregistré autant de recettes… c’est une sorte de super Pâques + 1er mai enchaînés  sur une semaine.

Le Nouvel An chinois, c’est d’ailleurs l’occasion de faire admirer son nouveau véhicule à la famille, donc les ventes bondissent généralement en janvier puis fléchissent en février. Les ventes de voitures n’ont d’ailleurs reculé que de -3,7% en février en Chine… mais pas par rapport à janvier : par rapport à février 2015. Oups… il y aurait donc bien un ralentissement conjoncturel, sans oublier que le mois de février comptait 29 jours.

Mots clé : - -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire