Plan de trading sur le DAX

Rédigé le 25 mars 2016 par | Analyses indices, Autres indices, Indices, sociétés et marchés, Toutes les analyses Imprimer

Les zones clés à surveiller en trois graphiques.

Je me penche aujourd’hui sur l’indice allemand qui est l’un des indices que je travaille le plus en intraday. Le DAX est un des supports les plus utilisés également par les « scalpeurs » qui cherchent à profiter de la vélocité de cet indice pour engendrer des points rapidement.

Mais quel que soit votre style, il est important d’identifier les zones clés pour intervenir. Pour cela, pas besoin d’algorithmes ou d’indicateurs sophistiqués, il faut avant tout trouver les seuils d’importances et adopter un money management efficace.

Prenons tout d’abord un peu de recul avec ce graphique mensuel.

DAX_weekly

La tendance est haussière depuis 2009, avec un premier retracement d’envergure en 2011 suivi d’une nouvelle vague de hausse continue jusqu’en 2015.

Deux repères déjà simples mais d’une importance capitale.

On voit que la zone de retracement optimale (50/61.8%) coïncide avec la zone d’overlap. Ce genre de convergence nous donne une zone clé à long-terme.

Dans une optique long-terme (voir très long-terme !), le DAX pourrait retracer jusqu’à 8150/8000 points sans remettre en cause le biais haussier. En pratique il sera très difficile de garder une position avec un stop aussi large, mais l’indication a son importance pour construire un portefeuille de rendement Actions par exemple.

Vue hebdomadaire & quotidienne

Considérons maintenant le graphique hebdomadaire.

DAX_weekly_2

Là aussi, je réduis au maximum la lecture en cherchant une zone clé. (en plus de celle défini avec le graphique mensuel à 8154) Cette zone , c’est la résistance à 10058 (vert) qui avait retenu deux fois les cours en 2014 avant de laisser place à un breakout explosif qui a conduit sur les plus hauts.

Passons au graphique quotidien qui est intéressant.

DAX_daily

J’étudie ici une vague de baisse démarrée fin novembre 2015 et qui a accéléré au début de cette année. Je trace les niveaux de Fibonacci entre 11431 et 8695.

Magie de la technique, le retracement à 50% (le plus important) est pile sur la zone clé tracée précédemment à 10058/60. Cela renforce encore la pertinence de ce seuil qui retient depuis plusieurs jours maintenant les prix.

La zone à 23.6 à 9330 pts est elle le dernier rempart du rebond en cours. En dessous, les plus bas seraient en vue !

Le plan

On peut constater que le biais baissier en cours depuis le début d’année 2016, n’est finalement que la continuité du premier choc du printemps 2015 et les premiers soubresauts chinois. On peut même se demander si le graphique des ces derniers mois ne reflète finalement pas uniquement  la baisse de confiance des investisseurs dans la capacité des banques centrales à soutenir les marchés.

En effet malgré des annonces bien mises en scène pour satisfaire les attentes des marchés et une fuite en avant totale de la politique monétaire, les rebonds s’affaiblissent mois après mois.

Mais concrètement, comment profiter de ce travail simple d’analyse.

Si vous êtes un investisseur Long-terme : La prudence est de mise. Une correction de 15% peut encore se mettre en place sans même remettre en cause le biais haussier long-terme. Patienter avant d’accumuler et travailler le timing.

A moyen-terme, les choses sont claires mais pas forcément simple à exploiter.

Le marché a en effet oscillé entre euphorie et panique nous donnant ces vagues amples que nous avons analysées.

Tant que le cours reste sous la zone des 10060 en clôture hebdomadaire, une phase de consolidation devrait se mettre en place entre 10060 et 9740 (38.2%).

En cas de cassure des 9740, la vente sera à privilégier pour un objectif à 9350, puis un retour sur 8800 si 9330 devait céder également.

A l’inverse si la dynamique haussière de ces derniers jours finissait par se confirmer (clôture hebdo au-dessus de 10060), l’objectif suivant est 10380/10400 (61.8%) et la vague baissière initiée en novembre 2015 (dernière vague analysée)  sera remise en cause.

En cas de rupture des 10400 qui est également une belle zone d’overlap, une accélération à 10800 sera probable.

N’oubliez pas, avoir raison trop tôt ou être esclave de ses convictions revient à avoir tort.

Contentez vous de travailler les zones sensibles et de bien protéger votre capital avec des stops suiveurs.

Bons Trades à tous.

Mots clé :

Jérôme Reviller
Jérôme Reviller

Passionné de finance et autodidacte, Jérôme Revillier dirige aujourd’hui une société de gestion spécialisée sur le marché des changes. Il collabore avec des investisseurs particuliers avertis, des institutionnels ou encore des hedge funds cherchant de la performance absolue.

Vous pouvez croiser Jérôme sur des salons comme Actionaria, le salon du Trading ou le salon de l’Analyse Technique – il parcourt aussi la France, la Suisse et la Belgique pour rencontrer les investisseurs et leur faire partager son approche bien particulière des marchés.

Laissez un commentaire