Plan de trade pour vendre RENAULT

Rédigé le 19 février 2014 par | Actions, Big caps Imprimer

Je vais profiter de cette analyse consacrée à Renault (FR0000131906) pour développer un point théorique important de l’analyse Technique et qui est valable quel que soit le sous-jacent travaillé.

Mais commençons pas le début : où se situe Renault graphiquement parlant ?

A priori, nous avons de grosses zones de résistance vers les 74 / 75 €. Cette zone de résistance est composée par le regroupement de :

graphique renaul hebdo

Ces trois résistances se regroupent sur les mêmes niveaux donc se renforcent mutuellement.

 

Ceci étant dit, le titre est-il pour autant à bout de souffle ? Une consolidation est-elle à prévoir ? C’est l’analyse de l’Unité de Temps inférieure (le journalier) qui va nous aider à y répondre.

Zoom sur l’Unité de temps Jour

graphique Renault dailyL’U.T Jour fait apparaitre des niveaux intermédiaires (matérialisés par les rectangles horizontaux). Ce sont des zones délimitées par des réactions visibles des prix et qui correspondent aux reports d’amplitude (flèches orange).

A partir de là, je vous propose d’utiliser un indicateur technique tout simple : Un Stochastique Momentum Index (SMI) que vous pourrez retrouver quelle que soit votre plate forme de trading.

Et maintenant, passons à un point important en matière d’analyse. Pour profiter des plus beaux mouvements et mettre le maximum de chances de votre coté, il est important que vous associez analyse graphique et analyse technique.

Combinez analyses graphiques et analyses techniques

Autrement dit, ne prenez des signaux techniques QUE sur des zones graphiques repérées comme étant particulièrement sensibles.

Exemple :

Si par exemple vous procédez à un back test de la performance du SMI en prenant position à l’achat en cas de signal haussier (et in versement à la baisse)… votre performance va être déplorable. Minable même. Et vous allez vous dire « l’analyse technique ne marche pas, le SMI est un indicateur vraiment tout pourri ».

Maintenant, filtrez les signaux du SMI et ne retenez QUE les signaux qui interviennent sur des zones de support ou de résistance graphiques clairement identifiées. C’est-à-dire, soit sur les Supports / Résistances (S/R) de canal ou des zones de S/R de report d’amplitude.  J’ai signalé ces points de trade potentiels et leur signal par de petites flèches rouges / vertes sur le graphique journalier.

Beaucoup plus intéressant non ? Les signaux sont maintenant nettement plus fiables et génèrent pour Renault des opportunités de trade souvent de l’ordre de 10%. A la hausse comme à la baisse.

A présent, vous comprendrez mieux le rationnel de mon plan de trade.

Plan de trade sur Renault

Deux dernières choses  avant de clôturer cette analyse :

Même chose en ce qui concerne l’analyse graphique.

Les prix évoluent en permanence.  Ils construisent de nouveaux canaux, permettent d’affiner d’anciens niveaux voire de les modifier légèrement en fonction des données qui apparaissent au fur et à mesure. Le « problème » avec l’analyse graphique, c’est qu’elle ne peut être automatisée. A l’inverse de la détection des signaux d’indicateurs techniques, elle nécessite un traitement au cas par cas, action par action. Ainsi qu’un bon coup d’oeil que seuls l’expérience et le temps passé devant des écrans vous permettront de développer.

Ces cadrages graphiques sont extrêmement consommateurs de temps. Et le temps, c’est souvent ce dont l’investisseur ou tradeur particulier manque le plus. D’un autre côté, c’est aussi pour cette raison que nous sommes à vos côtés le plus régulièrement possible ! Car nous, c’est notre boulot de passer nos journée derrière les écrans, de déminer le terrain et de vous proposer des idées de trade ayant le meilleur risk/reward.

Bons trades, donc

Mots clé : - - -

Gilles Leclerc
Gilles Leclerc
Trader

Gilles a tout d’abord commencé dans la grande finance. Avec un MBA de la prestigieuse université américaine de Hartford, il a ensuite intégré la direction Financière IBM Europe et ensuite d’IBM Corporation (headquarters mondial). Puis, peu à peu, la passion boursière le gagnant, il s’est tourné vers les activités de trading.

Cela fait maintenant 20 ans que Gilles trade sur les marchés et il se consacre exclusivement à cette activité depuis une dizaine d’années.

Dès 2008, il fut l’un des premiers à pressentir les modifications profondes qu’allaient occasionner l’utilisation intensive des algorithmes sur les marchés financiers ; il a su s’adapter en mettant en place de nouvelles stratégies de trading répondant à ce nouvel environnement. Il créa donc son propre système de trading tout à fait spécifique et basé sur des concepts innovants.

De façon à prouver la validité de son approche, il reste l’un des rares traders/analystes à poster régulièrement ses prises de position en « Live » sur un site d’Analyse Technique de renommée ( Univers Bourse ) où il partage l’intégralité sa méthodologie.

Il intervient désormais dans La Bourse au Quotidien afin de partager son expérience et de proposer ses analyses et sa méthode au plus grand nombre.

Laissez un commentaire