PIB : la situation s’améliore nettement en France… mais mieux vaut être un chiffre qu’un citoyen pour en profiter

Rédigé le 30 janvier 2018 par | A la une, Statistiques et données macro Imprimer

PIBCocorico !

La hausse du PIB français atteint 1,9% en 2017. Il s’agit d’un plus-haut depuis 20017, grâce à un quatrième trimestre dynamique (+0,6%).

Le PIB français en hausse mais pas les finances personnelles des Français !

Mais les Français ont du mal à se figurer à quel point tout va bien, car leurs finances personnelles ne s’améliorent pas au même rythme !

Même en ayant recourt à l’emprunt, aux cartes de crédit, les dépenses de consommation des ménages français n’ont augmenté que de +1,3% en 2017.

En revanche, c’est l’euphorie en matière d’investissement des entreprises avec un prodigieux +4,3%, ce qui s’avère décisif… statistiquement.

Des investissements mais pas d’emploi

Mais une fois encore, un bémol saute aux yeux. Comment autant d’investissements créent-t-ils aussi peu d’emploi, à tel point que le taux de chômage a stagné en 2017, à 0,1% près ?

Probablement parce qu’il s’agit d’investissements dans l’automatisation et l’intelligence artificielle… où des rachats de titres en Bourse !

L’Espagne, championne de l’Eurozone ?

Mais la France n’est pas la championne de la croissance en zone euro. Elle fait jeu égal avec l’Allemagne, mais est largement devancée par l’Espagne avec +3,1% de PIB.

Si la croissance française égale celle de l’Eurozone au 4e trimestre (+0,6% après +0,7% au T3), elle reste inférieure sur les 12 derniers mois, puisque l’expansion du PIB atteint +2,7% dans la zone euro.

Mots clé :

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire