Philippe Bouaziz de PRODWARE : « Nous arrivons à une nouvelle étape de notre développement »

Rédigé le 8 octobre 2013 par | Biotechs et Medtechs, Interviews, Mid et Small Caps Imprimer

Philippe Bouaziz ProdwareJe connais Philippe Bouaziz depuis longtemps – en fait depuis mon passage chez EuroLand Finance. Toujours affable et souriant, il est si passionné par son métier qu’il peut, parfois, perdre son interlocuteur par des explications trop techniques… mais ce travailleur acharné a fait doubler le CA de PRODWARE (FR0010313486) en 5 ans. Portrait d’un passionné d’informatique et de sa boite.

EL : Pouvez-vous revenir sur la création de Prodware ? PB : Je suis passionné d’informatique depuis mon plus jeune âge. J’ai d’ailleurs intégré la première grande école d’ingénieurs spécialisée en informatique : l’Institut d’Informatique d’Entreprises. J’ai obtenu mon diplôme en 1988 et j’ai entamé par la suite un troisième cycle d’études doctorales à l’université Pierre et Marie Curie. J’ai travaillé chez Texas instruments Europe dans le département R&D avant de créer Prodware en 1989. Après une IPO réussie en 2006, Prodware s’est transformé en un acteur industriel de l’édition de logiciels et a développé son offre sectorielle et métier en fournissant aux entreprises une offre complète à forte valeur ajoutée. En 2010, nous avons accéléré notre développement à l’international via un rapprochement capitalistique avec Qurius aux Pays-Bas tout en renforçant nos investissements en R&D et en développant les ventes indirectes.

EL : Comment décririez-vous Prodware aujourd’hui ? PB : Nous sommes un groupe international spécialisé dans l’édition-intégration et l’hébergement de solutions de gestion pour les entreprises. Premier partenaire de Microsoft sur la zone EMEA [N.d.l.r. : Europe, Moyen-Orient, Afrique], nous avons 1 700 collaborateurs et 20 000 clients dans 14 pays. Depuis maintenant un an, nous arrivons à une nouvelle étape de notre développement. Nous sommes devenus le leader incontesté en zone EMEA sur nos activités, avec d’excellents fondamentaux et de très belles perspectives à venir. Nous voulons développer notre offre Prodware Adjust au niveau mondial, en nous appuyant sur une structure de R&D puissante, une expertise unique en industrialisation des best practices et des alliances stratégiques de premier plan. La signature d’accords commerciaux avec Microsoft aux Etats-Unis et la conclusion de trois contrats en Europe pour un montant total de 5,5 millions d’euros confirment la pertinence de notre stratégie tant en France qu’à l’international.

EL : Que vous apporte la Bourse ? PB : La Bourse nous permet de financer notre croissance. C’est pour cela que nous avons souvent sollicité nos actionnaires, que ce soit par le biais d’une augmentation de capital classique ou via une émission d’obligations convertibles. C’est aussi un outil pour optimiser notre visibilité et assurer la transparence à nos partenaires. Conscients des opportunités de financement qu’elle représente, nous avons décidé de renforcer notre communication pour recruter de nouveaux actionnaires afin d’accompagner nos développements futurs et de mieux valoriser notre cours de Bourse. Bien que notre cours ait repris le chemin de la croissance, notre valorisation reste encore faible à mes yeux.

EL : Quel est votre sentiment sur le secteur. Voyez-vous une poursuite des concentrations ? PB : Le secteur des logiciels de gestion est soutenu par la recherche permanente d’une meilleure productivité de la part des entreprises. Néanmoins, dans le contexte actuel, seules les offres compétitives déclenchent les décisions d’achat car les entreprises sont très sourcilleuses et sélectionnent les meilleurs logiciels. Donc oui, un mouvement de concentration est inéluctable dans notre secteur. Pour l’instant, Prodware se concentre sur l’intégration et la maximisation des synergies des filiales européennes de Qurius. Mais rien n’est figé et nous restons à l’écoute des opportunités.

Ndlr : retrouvez le décryptage d’Eric Lewin sur PRODWARE ainsi que ses analyses complètes de valeurs, et ses recommandations boursières sur Mes Valeurs de Croissance.

Mots clé : - - -

Eric Lewin
Eric Lewin
Rédacteur en Chef de La lettre PEA et Mes valeurs de Croissance

Journaliste pour BFM Business et dans d’autres médias… conseiller pour un fonds Small Caps chez CFD Asset Management… responsable de la salle de marché chez EuroLand Finance… consultant pour dirigeants d’entreprise…

Le parcours professionnel d’Eric Lewin est tout simplement remarquable – et représente un atout considérable pour vos investissements : un carnet d’adresses rempli, l’expérience de la réalité des publications de résultats, de la manière dont les « insiders » et les institutionnels fonctionnent…

Cette expérience multi-facettes lui permet de lire entre les lignes des marchés – et de révéler aux lecteurs de La lettre PEA des conseils de tout premier ordre pour se constituer un PEA alliant solidité… et économies d’impôts !

En savoir plus sur La Lettre PEA et Mes Valeurs de Croissance.

Un commentaire pour “Philippe Bouaziz de PRODWARE : « Nous arrivons à une nouvelle étape de notre développement »”

  1. SCConfidentiel : Philippe Bouaziz de PRODWARE : “Nous arrivons à une nouvelle étape de notre développement” $FP http://t.co/0v32cWFUcq

Laissez un commentaire