Le secteur pharmaceutique : vacciné contre la baisse ?

Rédigé le 20 novembre 2009 par | Big caps Imprimer

Du bon sens pour investir

Même si la Bourse a parfois un côté irrationnel (vous me direz, comme les êtres humains qui la régissent), quand on investit, il existe une règle invariable depuis des siècles : faire preuve de bon sens. Pour un investissement de long terme, vous devez raisonner ainsi : « si telle technologie ne me semble pas intéressante, ou si je n’achetais pas moi-même les produits de cette société, pourquoi investir dans les actions de celle-ci ? »

Cette règle est valable en toute période, même si parfois elle ne se vérifie pas à court terme. Mais c’est souvent là que sont les opportunités…

En période de crise, les investisseurs vont a priori se tourner vers des secteurs défensifs, comme le secteur pharmaceutique — d’autant plus avec la grippe A qui a envahi nos écrans ces derniers mois.

A l’heure où la polémique sur la vaccination contre le virus bat son plein dans notre pays, je m’intéresse donc aujourd’hui au secteur pharmaceutique européen, et à ses perspectives pour les prochaines semaines, voire les prochains mois.

De beaux jours pour l’industrie

Par rapport à 2008, les ventes de Tamiflu — le produit du suisse Roche — ont déjà été multipliées par 12. On peut toutefois s’interroger sur le fait que des représentants de géants du vaccin comme GlaxoSmithKline ou Novartis faisaient partie du comité d’experts qui a décidé de « l’alerte pandémique ». Mais laissons-là la polémique et revenons aux marchés : il est indiscutable que ces campagnes de vaccination à travers le monde devraient bénéficier, au sens monétaire du terme, aux laboratoires pharmaceutiques.

Plus largement, au-delà de la grippe A, les risques sanitaires sont malheureusement de plus en plus présents ces dernières années. Surtout, le vieillissement de la population mondiale laisse présager de belles perspectives au secteur pharmaceutique, quelle que soit la situation économique. Ça, c’est pour le long terme.

A plus court terme donc, regardons ce que nous dit l’analyse technique afin de voir quand et comment se positionner au mieux. Voici un graphique en données journalières.

Graphique du Dow Jones Stoxx Health

Le secteur défensif par excellence

Dès le premier coup d’oeil, on voit que les variations du secteur ne sont pas semblables à celles du marché. Ainsi, le Dow Jones Stoxx Health Care a fait son point haut non pas en juin 2007, mais en octobre 2006, montrant des signes de faiblesse bien avant les marchés.

Ensuite, la correction entre 2007 et mars 2009 a été moins importante que dans la plupart des autres secteurs, perdant un peu plus de 40%, là où les marchés en perdaient plus de 60%, illustrant bien son caractère défensif. Cela signifie que le secteur est moins réactif aux mouvements de marché. Il l’a d’ailleurs été également depuis mars, ne reprenant qu’un peu plus de 30% là où d’autres en prenaient plus du double.

Pourtant, dans un contexte d’actualité porteur, et avec un environnement de marché de plus en plus incertain ces derniers mois, il est donc temps de s’y intéresser.

Vous pouvez jouer la hausse

Techniquement, les cours restent dans une tendance positive depuis mars, au-dessus d’une droite de tendance ascendante, actuellement support autour de 326 points, sous la moyenne mobile à 20 jours à 329, support également. Le secteur bute ces dernières semaines sous la résistance des 345. Mais tant que nous restons au-dessus de la zone de support 326/329, vous pouvez profiter des petites consolidations sur le secteur pour l’acheter et viser les 374 points dans une accélération en dépassement des 345.

Cette zone de résistance des 374 correspond aux anciens plus hauts de septembre 2008, et elle constitue un objectif raisonnable et intéressant pour les prochains mois.

Les indicateurs mathématiques confortent ma vue positive sur les prix, notamment le Momentum, qui se maintient au-dessus du 0 et semble se redresser. Cela milite donc pour une accélération en cas de dépassement des 345 dans les prochaines semaines.

Mots clé : - - - -

Sebastien Duhamel
Sebastien Duhamel

Laissez un commentaire