Inscrivez-vous gratuitement à La Bourse au quotidien


Peugeot souffre également de ventes décevantes en Chine

Rédigé le 27 juin 2016 par | Actions, Indices, sociétés et marchés, Toutes les analyses Imprimer

Parmi les titres ayant le plus dévissé, il convient de ne pas tout mettre sur le compte de robots qui auraient perdu tout contact avec le monde réel. La chute de -25% de Peugeot (FR0000121501) a eu comme déclencheur le Brexit, mais les 8% supplémentaires perdus ce lundi sont largement imputables à la déception concernant les ventes de véhicules de tourisme en Chine, avec une baisse de -22% par rapport à mai 2015 et un recul de ventes cumulées sur 12 mois de -21%.

Peugeot retombe de la 19e à la 22e place des constructeurs présents en Chine, talonné par Mercedes qui a immatriculé 26 000 véhicules (+45% par rapport à mai 2015) contre 26 500 pour la marque au lion.

La trajectoire est clairement décevante, d’autant que Volkswagen, malgré ses déboires avec les émissions de particules sous estimées continue de progresser et demeure largement N°1 avec une hausse de +3% de ses ventes sur 12 mois, avec 1,22 millions de véhicules, loin devant ses 3 1ers poursuivants : Chang An (480 000), Buick (471 000) et Toyota (440 000).

Cela dit, la chute de Peugeot semble maintenant relever de la sur-réaction baissière.

Mots clé : - -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire