PSA bondit, Peugeot met le turbo, mais l’autoroute graphique touche à sa fin

Rédigé le 26 juillet 2017 par | Actions, Big caps, Indices, sociétés et marchés Imprimer

Peut-être s’agit-il de « l’effet Tavarez », en tout cas, la hausse des trimestriels et semestriels de PSA s’avère beaucoup plus brillante que les ventes de véhicules, en demi-teinte surtout par comparaison avec Renault depuis le 1er janvier.

Le RNPG du groupe (profit net) s’élève a 1.256Mds€ (en progression de +5% sur 1 an)  pour un chiffre d’affaire qui flirte avec les 20Mds€ (1989Mds€). Mais ce qui séduit les investisseurs c’est la marge opérationnelle record de 7,3%.

La maîtrise des coûts n’est pas la seul cause de cette embellie, même si c’en est une clé majeure. Le succès de l’activité de sous-traitance (blocs moteurs, pièces détachées) pour les constructeurs allemands (BMW, Volkswagen-Audi) en est aussi un éléments important. Une contribution beaucoup plus discrète aux résultats, mais ô combien précieuse.

PSA vise par ailleurs une marge opérationnelle moyenne supérieure à 4,5% pour sur la période 2016-2018 et une accélération vers 6% à l’horizon 2021.

De quoi enflammer l’imaginaire des investisseurs. Or l’analyse technique nous avertit qu’avec les +5% gagnés d’entrée de jeu ce mercredi, la moitié du potentiel de hausse à court terme est déjà réalisé. Par conséquent, il ne subsiste pas beaucoup « d’upside » (potentiel de hausse) supplémentaire avant de retracer la résistance majeure des 20€.

Mots clé :

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire